Loïc Gigant et le GET Vosges s'offrent le Centre Fédéral.
© Jordane Rommevaux

Pour son premier match dans la Poule de maintien, le GET Vosges n’a pas manqué de jus. Affichant une nette différence de niveau, les basketteurs Golbéo-Spinalo-Thaonnais n’ont jamais douté. Ils l’emportent facilement (90-59) et accentuent leur avance en tête de cette poule.

Le match

La seconde partie de la saison débutait, ce vendredi soir, en poule de maintien pour un GET Vosges qui a retrouvé de belles couleurs et une excellente cohésion, depuis quelques semaines. Et c’est contre les jeunes du Centre Fédéral que les hommes de Laurent Mathis débutaient leur quête au maintien. Un match s’annonçait à sens unique pour les Vosgiens. Et dès les premières minutes de la partie, les prémonitions s’annonçaient véridiques puisque les Golbéens affichaient un niveau supérieur, sans forcer (16-4, 5e).

Une avance qui ne cessera jamais d’augmenter en première mi-temps, comme le prouve la feuille de statistique : +17 points à la fin du premier quart-temps (28-11), +26 points, à la fin du second (50-24).

Avec une telle avance, les Spinaliens allaient maîtriser leur sujet dans la seconde mi-temps, sans forcer : +25 points à la fin du 3e quart-temps (67-42) et +31 points en fin de match (90-59).

Les stats

Un match à sens unique qui a favorisé un beau jeu offensif pour les joueurs du GET Vosges, notamment pour le leader du groupe Golbéen : Ibrahima Sidibé (26 points, 4 rebonds, 5 passes décisives). On notera les bonnes perfs du capitaine Loïc Gigant (9 points, 9 rebonds) et de William Pfister (8 points, 10 rebonds), proches du double-double.