Le SAS Volley vient de débuter sa 41e année au niveau national. Après une saison dernière compliquée en tous points, les hommes de l’entraîneur-joueur Fabien Pelc repartent avec un nouvel état d’esprit.

Plus  » humble  » et plus  » régulier  » seront les maître-mots à respecter cette année.

Avec un effectif remodelé et complété avec 4 jeunes éléments venus de l’équipe B, le groupe de N2 a revu ses ambitions à la baisse mais entend bien obtenir son maintien le plus rapidement possible. 

 » Nous devons faire le maximum possible. Le groupe réagit bien aux séances d’entraînement. Il nous faut désormais trouver la constance et travailler sur nos points faibles. La saison sera longue est difficile car nous avions l’habitude de regarder et de figurer dans le haut du classement mais là nous devrons regarder en bas et éviter la relégation « , explique le libéro François Merel, en charge de l’équipe B (Régionale 1) et qui a assuré l’intérim aux entraînements de la A, en l’absence de Fabien Pelc pour raisons professionnelles.

Et le défi est important pour ce SAS en reconstruction. Après une première victoire dans leur antre du gymnase Viviani (3-1 face à Pouilly-Metz) les Spinaliens ont connu deux revers à Nancy (3-1) et contre Maizières-lès-Metz (3-1).

 » Nous sommes encore trop inconstants, prévient le libéro. Nous lâchons prise après l’obtention du premier set. Je sais que nous avons l’effectif pour décrocher facilement le maintien et pourquoi pas viser plus haut.  » Un maintien qui passera par un résultat positif face à Lyon-Francheville (3e), à domicile, dimanche 28 octobre. Un match déjà important pour revenir dans le  » milieu confortable  » du classement et voir s’éloigner le spectre de la zone de relégation.

SAS Volley – Lyon-Francheville
N2 – 5e journée
Dimanche 28 octobre, 15h 
Gymnase Viviani, Epinal