4e place de Nacer Bouhanni, à gauche, pour la dernière étape du Tour.
© ASO/Pauline Ballet
- Publicité -CPAM_des_Vosges_mini_banniere_web_semaine_43-1

2017 ne sera pas l’année de Nacer Bouhanni même si, fait remarquable, le sprinter vosgien de la formation Cofidis fait parti des rares sprinters à finir la Grande Boucle. Une véritable performance sur cette épreuve 2017 qui a vu le peloton grimper sur tous les massifs français : Vosges, Jura, Alpes, Massif Central et Pyrénées.

En marge de la quatrième victoire du Britannique Christopher Froome sur le Tour de France (2013, 2015, 2016 et 2017), Nacer Bouhanni visait cette ultime étape entre Montgeron et Paris – Champs-Elysées (103 km).

A l’image du dernier vainqueur français sur cette dernière étape parisienne, qui n’est autre que le Spinalien Jean-Patrick Nazon, Bouhanni voulait finir en beauté. Et si l’étape est longtemps été dominée par des échappées, les derniers mètres étaient réservés aux équipes de sprinters qui pouvaient propulser leurs leaders.

Bien emmené, le Vosgien était dans les bonnes roues, mais comme souvent cette année, il ne réussira pas à avoir la puissance pour déborder ses concurrents. Il finira, tout de même, à une honorable quatrième place, derrière le surprenant vainqueur hollandais Dylan Groenewegen (Lotto-Jumbo), l’Allemand André Greipel (Lotto Soudal) et le Norvégien Edvald Boasson-Hagen (Dimension-Data).

Notons que Nacer Bouhanni termine son premier Tour de France, à la 130e place, à 3 h 51′ 29 ». Une performance qui doit lui donner envie de revenir en 2018 avec le désir de remporter, enfin, cette étape sur le Tour.

Revoir le sprint final du Tour de France 2017 et la 4e place de Nacer Bouhanni :