Jieni Shao de l'ASRTT Étival.
© Quentin Doussaud

Championnes de France en titre, les pongistes de l’ASRTT Etival maintiennent une cadence soutenue cette saison en jouant les premiers rôles dans leur poule de première division féminine. Le conte de fée continue pour le club vosgien, petit mais déjà grand.

Avec 14 points pris sur 15 possibles lors de la phase aller, difficile de faire la fine bouche du côté de l’ASRTT Etival en Pro Dames. Les championnes de France en titre ont parfaitement digéré ce premier titre national et sont reparties sur des bases élevées : seul le leader, Saint-Quentin, a réussi à mettre à la raison la bande à , chez lui, au bout du 5e match décisif (3-2). Cependant, la participation des Stivaliennes aux playoffs, synonymes de maintien, n’est encore pas garantie.

« Notre poule est très homogène et chaque match est important. Lors de la phase retour, on va essayer de conserver cette dynamique en poursuivant l’intégration de Marie », explique Loïc Preghenella, chargé de communication du club. Marie Migot, recrue de l’intersaison, a inscrit son premier point de la saison lors du dernier succès des Vosgiennes, le 14 janvier dernier, face à Saint-Pierre-lès-Elbeuf. Aux côtés des redoutables Jieni Shao et Hana Matelova, la vice-championne de France en individuel a tous les atouts dans sa raquette pour bonifier encore l’équipe.

« Quand on a remporté le titre l’an dernier, c’était une surprise. Mais pourquoi ne pas le refaire ? Il faudra bien gérer l’alternance entre les stages avec les équipes nationales, les open et les matchs de championnat », analyse Loïc Preghenella. En accord avec les joueuses, le club n’a pas souhaité s’engager dans l’aventure européenne cette saison. Mais ce ne sera pas forcément le cas à l’automne prochain.

« Le club a toujours progressé. Même si pour nous l’objectif est de structurer l’effectif et pérenniser nos équipes, nos structures, nos bénévoles, on veut continuer à jouer les premiers rôles en France et essayer de refaire un beau parcours en Ligue des champions ». Il y a un peu plus d’un an, l’ASRTT tombait les armes à la main en quart de finale de la compétition phare face au tenant du titre croate Dr Casl. Depuis, sur le vieux Continent, Étival est un nom qui compte.

Les deux derniers matches de saison régulière à domicile (salle Michel Heissat) :

Étival – Saint-Denis : dimanche 23 février, 14 h 45

Étival – Saint Quentin : mardi 14 avril, 19 h 15