Auteurs d’une saison compliquée l’an dernier, les hommes de Santino Pellegrino n’ont pas réussi à dépasser le premier tour des playoffs. Cette année, nouveaux joueurs et nouveaux objectifs pour retrouver les sommets de la Magnus.

 » On va faire un coup cette saison !  » Au sortir du premier match officiel de la rentrée, victoire au premier tour de la coupe de la ligue à Mulhouse (3-1), le manager général de l’IC Epinal, Anthony Maurice était sûr de son fait :  » L’équipe est bien préparée et elle semble prête à entamer la saison de la meilleure des façons.  » 

Pourtant le pari semble osé en regardant de loin. Après un exercice 2011/2012 décevant, avec une dixième place en Ligue Magnus et une nouvelle élimination au premier tour des playoffs face au futur finaliste (ils avaient échoué en 2011 contre Strasbourg, qui avait aussi été en finale, ndlr), les dirigeants et l’entraîneur Santino Pellegrino ont fait le grand ménage dans l’équipe. 

Exit 11 joueurs, 12 nouvelles recrues ont été embauchées pour respecter l’objectif :  » Entrer dans le top 6 en championnat et aller loin en playoffs. A la fin de la saison précédente, nous nous sommes consultés avec le coach pour connaître nos priorités, confie Anthony Maurice. Nous étions d’accord pour dire que c’était la fin d’un cycle et qu’il fallait nous donner tous les moyens pour réussir la prochaine saison. Nous avons revu toutes les lignes de l’équipe afin de les améliorer et je crois que nous avons réussi le pari. Aujourd’hui, Santino a tous les outils en main pour réaliser une bonne saison. Nous sommes à 200% derrière lui, à l’équipe de prouver ce qu’elle vaut désormais.  » 

Un changement qui a commencé par l’arrivée d’un nouveau gardien  » jeune mais extrêmement talentueux et avec beaucoup d’ambition « . 
Gabriel Girard (franco-canadien) vient de remporter la coupe Mémorial (championnat junior élite qui a vu passer les plus grandes stars mondiales) et ambitionne d’entrer en équipe de France avant de s’envoler, pourquoi pas, vers la prestigieuse NHL (National Hockey League), rien que ça ! 

Autre chantier important : la défense.  » C’était notre point faible les années précédentes. Historiquement, nous n’avons jamais eu de problèmes en attaque. Par contre, si nous voulons atteindre nos objectifs, il nous faut assurer derrière « . 5 joueurs ont débarqué au club et auront la lourde tache de protéger le but spinalien.
En attaque, les dirigeants s’appuieront sur une ligne 100% canadienne. Danick Bouchard, Sébastien Gauthier et Steven Cacciotti devront assurer le spectacle. 

 » Nous recherchions des joueurs de caractères, capables de tenir un match ou de ne rien lâcher lors des rencontres difficiles. De plus, la plupart connaissent le championnat et n’ont pas besoin d’un long temps d’adaptation. Au vu des huit matchs de préparation, je crois que la mayonnaise est en train de prendre. Je vois cette équipe faire quelque chose de bien cette saison en championnat et pourquoi pas en coupe « , assure le manager de l’équipe. 

Finaliste en coupe de France, il y a quelques saisons, les dirigeants attendent aujourd’hui un bon parcours, tout comme en coupe de la Ligue où ils se verraient bien disputer la finale à Méribel, le 26 décembre prochain.

IC Epinal – Chamonix 
Samedi 22 septembre, 18h – Patinoire de Poissompré, Epinal