Depuis quatre ans, le Vosgien Charles Planet court le monde sous les couleurs de Novo Nordisk, une équipe professionnelle américaine composée uniquement de diabétiques. Portrait d’un homme discret et coureur de caractère, résolument porté sur l’offensive. Sans sucre ajouté.

C’est un jour qu’il ne risque pas d’oublier de sitôt. Le 17 mars dernier, échappé pendant près de 240 kilomètres, Charles Planet avait crevé l’écran sur la plus grande course du calendrier mondial, Milan-San Remo. Après avoir passé six heures à l’avant, il avait été avalé par le peloton à 40 kilomètres de l’arrivée. « Ce n’était pas spécialement dur car j’étais prêt. Je n’ai pas réussi à aller au bout mais j’ai pris énormément de plaisir », se remémore celui qui termina 131e à près de 12 minutes du vainqueur Vincenzo Nibali.

« Je suis satisfait de ma saison. Je me suis souvent montré à l’avant »

A l’image de ce qu’il a réalisé sur la « Primavera », Charles Planet s’est souvent montré à son avantage cette saison : « Je suis satisfait. J’ai moins couru que les années précédentes mais j’ai su me montrer à l’avant sur la majorité des courses auxquelles j’ai pris part et j’ai fait quelques belles places notamment en Estonie (8e du général) et en Hongrie (2e du prologue) ».

A tout juste 25 ans, le natif de Remiremont boucle sa 4e saison en tant que professionnel. Un destin qui était loin d’être tout tracé. Diagnostiqué d’un diabète insulinodépendant (de type 1) à 8 ans, le jeune Charles brille d’abord sur les chemins. Il fait vite partie des meilleurs Français de sa génération en VTT. En 2013, il envoie son CV à Novo Nordisk, une équipe continentale pro américaine sponsorisée par une entreprise pharmaceutique danoise et composée uniquement de diabétiques, qui l’intègre en tant que stagiaire dans son groupe de développement. Novice sur le bitume, il gagne deux critériums aux États-Unis et accumule les places d’honneur, avant d’être lancé dans le grand bain.

« Être diabétique n’empêche pas de réaliser ses rêves »

Californie, Lettonie, Corée, Danemark, Rwanda… Charles Planet court le monde et goûte à quelques épreuves d’élite (World Tour). Il ne cesse de franchir les étapes, à l’instar de sa formation. Son tempérament offensif est salué par tous. « Charles est un exemple de progression pour l’équipe, se félicite son manager Phil Southerland. Au départ, il a dû se battre pour suivre le rythme du peloton. Ensuite se battre pour attaquer. Bientôt il se battra pour gagner ». Lui-même en est convaincu. « J’espère vraiment offrir ce 1er succès à l’équipe. Je travaille très dur pour ça », affirme celui qui a été élu coureur le plus combatif du dernier Tour du Danemark.

Les coureurs de l’équipe Novo Nordisk bénéficient de dispositifs qui permettent de mesurer en continu leur taux de sucre dans le sang et sont autorisés, si nécessaire, à se faire en course une injection d’insuline avec un stylo. Mais Charles Planet refuse l’étiquette d’équipe « à part » : « Novo Nordisk est un team exactement comme les autres. Nous préparons les compétitions de la même manière, avec le même objectif : gagner. La seule différence, c’est que l’on doit savoir gérer sa glycémie mais avec l’expérience, ce n’est qu’un détail ». Ce qui n’en est pas un, c’est l’espoir qu’il porte avec ses coéquipiers auprès des diabétiques et de leurs familles : « On montre toute l’année au monde entier qu’on peut faire du sport à haut niveau avec un T1 et réaliser ses rêves ».

LE TOUR DE FRANCE EN 2021 ?

Ses parents, installés au Syndicat, mesurent le chemin parcouru. « C’est inespéré. On est très heureux que notre fils pratique le sport de haut niveau, dans une équipe où il se plaît et qui lui permet de voir du pays, explique son père Guy, président du club de Remiremont VTT. C’est un compétiteur avec un gros mental, il ne lâche jamais ». Et ce, même quand il s’agit d’épreuves régionales de cyclo-cross. Le champion de Lorraine espoirs 2012 a prouvé en septembre qu’il n’avait rien perdu de ses aptitudes dans les sous-bois (3e à Sainte-Marguerite, 2e à Saint-Nabord, 4e à Vittel).

Avec le soutien inconditionnel de sa famille, la « Team Planet », Charles espère « de tout cœur » pouvoir participer un jour au Tour de France. Novo Nordisk espère obtenir un ticket pour la Grande Boucle d’ici… 2021, l’année du centenaire du premier traitement à l’insuline.

Journée mondiale du diabète – 14 novembre

 

> Bio Express :

Né le 30 octobre 1993 à Remiremont

Habite à Nancy

> Parcours :

2011  / Look-Beaumes de Venise

2013 / Remiremont VTT

2013 / Novo Nordisk Development

2014 / Novo Nordisk
> Palmarès sur route :

2013 : Litespeed BMW Criterium

2018 : Route Verte

> Palmarès en cyclo-cross :

2012-2013 : Champion de Lorraine de cyclo-cross espoirs

2017-2018 : Cyclo-cross de Vittel – Cyclo-cross de Neuves-Maisons