Pour la 4e année consécutive, l’ASRHV propose l’un des plus importants trail européen. Une édition 2012 qui promet toujours plus de difficultés et de nombreuses surprises pour les traileurs de tous niveaux.

Certainement l’une des épreuves les plus difficiles et contraignantes que l’on trouve en Europe, l’Infernal trail de Saint-Nabord réunira, pour sa 4e édition, les meilleurs traileurs de l’extrême pour sa course de 160 km à parcourir en moins de 42 heures. Mais l’Infernal trail, c’est avant tout une manifestation conviviale organisée par les membres de l’ASRHV, qui propose différentes courses tout au long du week-end, ouvertes aux expérimentés comme aux novices désireux de découvrir les trails  » longues distances « .

L’épreuve phare, de 158 km exactement, lancera les deux jours de compétitions, le samedi 8 septembre, à minuit pile. Lampe frontale sur la tête, ils seront près de 300, âgés de 20 ans minimum, à s’élancer sur les chemins boueux, terreux et caillouteux de notre département. Véritable  » Ultra-trail individuel en autosuffisance « , l’Infernal trail offrira un total de 7 300 m de dénivelé positif pour une dizaine de points de ravitaillement,  » très importants pour la gestion de son effort « .

Lancé l’an dernier, cet exercice très longue distance a souri au doubiste Eric Bonnotte qui a réussi la performance de courir les 160 km en 23 heures, 31 minutes et 55 secondes, avec près de 12 minutes d’avance sur son dauphin, le Vosgien Sébastien Mackow. C’est un autre Vosgien, Stéphane Toussaint (Ban-de-Sapt) qui a complété le podium en un peu plus de 24 h.

Ils feront partie des favoris de cette nouvelle édition, à n’en pas douter. Le tenant du titre,  » qui portera le dossard numéro 1 « , a, d’ailleurs, récemment avoué sur le forum du site internet officiel de l’épreuve  » préparer cette nouvelle édition depuis de nombreuse semaines « .

Le lendemain, les organisateurs innoveront en proposant une nouvelle épreuve festive et loufoque de 9,6 km. L’Infernal run verra la participation de près de
1 500 concurrents prêts à en découdre sur un parcours rempli d’obstacles en tout genres, qui n’aura rien à envier au Strongman run international qui se tiendra à
La Bresse, le 14 octobre prochain. 

 » L’Infernal run sera une course de folie, pleine de délires. Départ à 22h, en grande pompe, sous les feux d’artifices. Eclairés par leur torche, les concurrents se lanceront à l’assaut d’une vingtaine d’obstacles, tous plus fous les uns que les autres « , présentent les organisateurs. Passage de grumes, trous boueux, chaussettes géantes ou encore labyrinthe de rondins, les traileurs avaleront les kilomètres  » trempés, crottés mais surtout hilares « .  

Ils laisseront la place aux participants de l’Infernal 72 km, qui s’élanceront, eux, à 3h du matin en individuel ou par équipe de 4 maximum. Près de 15h de course les attends, avec 3 000 m de dénivelé positif. Enfin, le trail 30 km, ouvert à tous les amateurs désireux de se tester sur une épreuve plus longue que les courses habituelles, débutera à 9h30 et offrira un dénivelé de 1 000 m. Pour clore ce week-end, les organisateurs ont concocté une petite Balade des Culottes Courtes, ouverte aux 8-15 ans, pour une boucle de 5 km autour du stade des Perrey. Une ultime épreuve qui devrait coïncider avec les arrivées des traileurs de l’extrême.

Samedi 8 et dimanche 9 septembre
Stade des Perrey, Saint-Nabord