Stéphane Brogniart a réussi sa traversée de l'Atlantique à la rame en 72 jours.

Il l’a fait ! Stéphane Brogniart, plus connu pour ses exploits sportifs sur les trails longues distances, a réussi son défi de traverser l’Atlantique à la rame. Une mission un peu folle et une traversée de 72 jours, complètement déconnectée du monde ou presque, que le Vosgien a parfaitement remplie puisqu’il est arrivé ce dimanche en fin d’après-midi (17 h 34, heure de Paris) au sud de l’île de Martinique, salué par quelques journalistes locaux et une poignée de responsables du Port Le Marin, autorisé exceptionnellement à sortir du déconfinement par la Prefecture.

Reconnu comme le dernier athlète de haut-niveau français encore en activité, depuis le début du confinement, le Vosgien ayant quitté El Hierro aux îles Canaries le 15 février dernier, avant la décision de confinement qui a touché la plupart des pays européens, a réussi à parcourir les quelque 5 052 km qui le séparait de la Martinique.

Si les jours ont parfois paru longs, l’homme a démontré un certain courage, qu’il a témoigné sur son journal de bord que tout un chacun a pu consulter, tout au long de sa traversée, sur son site : www.etarcos-adventures.com

Une performance individuelle que le rameur a partagé, à distance, avec tout son staff technique confiné dans les Vosges, qui a réussi à orchestrer son arrivée en Martinique, depuis la métropole.

Désormais confiné, à son tour, en Martinique, Stéphane Brogniart a passé quelques examens de santé à son arrivée et devrait faire son retour dans les Vosges aux alentours du 6 mai prochain. D’ici là, il devrait nous accorder une interview, pour nous confier son ressenti depuis qu’il a posé pied à terre et revenir sur les quelques moments marquants qu’il a vécu.

 

 

 

Revivez en images l’épopée de Stéphane Brogniart à la rame, sur l’Atlantique :

 

Crédits photos : Etarcos / Amelie Conty ou George Conty – Energy Observer Productions / Yannick Jolly