En haut du mur d'escalade de Bulgnéville.
- Publicité -web-nx-docks-mini

Comme le surf, le skateboard, le base-ball et le karaté, l’escalade intégrera le programme olympique l’été prochain à Tokyo. Un sport qui a ses adeptes dans les Vosges, notamment dans la plaine où le club de Bulgnéville gravit les échelons à vitesse grand V. Un projet de mur permettant le format « combiné » pourrait lui donner prochainement une dimension nationale.

C’est l’histoire d’un club qui monte et qui ne compte pas lâcher prise. En à peine deux ans et demi, l’Escalade Club Bulgnéville, labélisé « école d’escalade », a réussi le tour de force de se hisser au 7e rang de la hiérarchie dans le Grand-Est (143e en France) et, fort de ses quelque 200 licenciés, de 2 à 56 ans, talonne désormais le plus fourni des 6 clubs vosgiens : Les Enfants du Roc à Epinal.

« On a une équipe de bénévoles très engagés, moi le premier, sourit le président de l’ECB Hervé Bastien. Il faut évidemment la structure, mais également les cours et le projet pédagogique. On essaye d’amener un plus, de donner de l’attrait par le jeu et en proposant des choses originalesʺ. » L’ECB attire ainsi bien au-delà de Bulgnéville : Neufchâteau, Mirecourt, Bourmont, Monthureux-sur-Saône, et même Nancy ! Chacun y trouve son compte selon son niveau et ses envies, et la pratique handisport y a toute sa place, en adéquation avec le slogan « l’escalade pour tous ».

Labélisée « Terre de Jeux 2024 », Bulgnéville pourrait prochainement bénéficier d’un équipement quasiment unique en France (seul Tournefeuille peut s’en prévaloir) satisfaisant aux exigences du format olympique « combiné » qui mêle les trois disciplines du sport : la difficulté (grimper à l’aide d’une corde), le bloc (grimper à faible hauteur, protégé par de gros tapis de réception) et la vitesse.

ʺ« On a aujourd’hui un mur de difficulté dont la hauteur est insuffisante pour les compétitions régionales et nationales. Notre projet est de faire des travaux permettant l’agrandissement de la salle et la création d’une zone de bloc et de vitesse pour accueillir des compétitions nationales et devenir un pôle d’entrainementʺ », s’enthousiasme Hervé
Bastien.

Des sélectionnés olympiques pourraient venir en préparation de l’échéance de Paris 2024. « ʺC’est vraiment un projet structurant pour le territoire, poursuit-il. Demain nous envisageons une section initiation/loisir et une section professionnalisée avec un diplômé d’Etat pour le haut niveau et des stages »ʺ.

Le rendez-vous est pris.

Une cagnotte participative en ligne a été lancée pour soutenir le projet « Un mur pour tous » de l’ECB : www.helloasso.com/associations/escalade-club-bulgneville