Nacer Bouhanni ne s'alignera pas au départ du Tour de France 2020.
© Arkea-Samsic

Petite déception pour tous les fans du sprinter vosgien Nacer Bouhanni, qui attendaient la fin de l’été avec une certaine impatience, afin de voir le nouveau coureur de la formation Arkéa-Samsic prendre le départ du Tour de France. Ce dernier vient de déclarer sur le site officiel de son team qu’il avait pris la décision de « faire l’impasse sur l’édition 2020 ».

En effet, celui qui a quitté la formation Cofidis, en janvier dernier, pour relancer sa carrière, avoue que la décision a été « mûrement réfléchie. Je me suis rapidement fait à cette idée lorsque le parcours du Tour de France 2020 a été dévoilé. J’ai en effet rapidement mesuré qu’il s’adressait avant tout aux grimpeurs ».

« S’il y avait 7-8 sprints à disputer, la donne aurait été différente, mais là, la question ne s’est pas posée. Je suis honnête envers l’équipe, envers moi-même », ajoute-t-il avec franchise.

Malgré tout, le Vosgien ne compte pas renoncer définitivement à faire bonne figure sur la Grande Boucle, dans le futur. « Il s’agit toujours de l’un de mes grands objectifs de carrière, de décrocher une victoire d’étape. Je sais par ailleurs que je n’ai pas encore eu véritablement l’occasion de m’exprimer à 100 % sur cette course, mais cela viendra forcément à l’avenir. Le Tour reste un objectif pour moi, c’est une évidence », déclare-t-il dans un entretien dévoilé par son équipe.

Il donne même rendez-vous au Tour 2021 car il confie avoir « vu le tracé des premières étapes du Tour 2021, que celui-ci offrira, sans doute, bien plus de chances aux sprinters, et ceci dès les premiers jours de course, avec deux arrivées possibles au sprint sur les trois premiers jours de course ».

L’entretien complet à lire ici : www.team-arkea-samsic.fr