A gauche, Nacer Bouhanni prend la 2e place des Championnats de France 2017.
© Eurosport

Petite déception pour le cycliste originaire d’Hennecourt, Nacer Bouhanni, qui vient de prendre la seconde place du sprint des Championnats de France, à Saint-Omer, ce dimanche 25 juin.

Déception car le titre de champion semblait à la portée du vosgien, qui n’a trouvé que son meilleur ennemi face à lui, son ancien coéquipier de la formation FDJ, Arnaud Démare. Seulement la frustration est petite car le leader de la formation Cofidis « revient de loin », comme il l’a reconnu en conférence de presse d’après-course, après sa lourde chute au Tour du Yorkshire.

Après une course où, comme lors de chaque Championnats de France, les attaques ont été nombreuses, la fin de course a souri aux équipes de sprinters, notamment Cofidis et FDJ, qui ont parfaitement mené leur champion dans les derniers mètres de l’épreuve.

Comme beaucoup d’observateurs le prédisait, la course s’est jouée entre Démare et Bouhanni. Et, logiquement, c’est le plus en forme et en confiance qui l’a emporté. Quatre jours après sa victoire sur la classique Halle-Ingooigem, Arnaud Démare l’emporte devant un Bouhanni désabusé. Enervé du léger écart fait par Démare ou frustré de ne pas avoir les jambes pour remonter son adversaire, Nacer Bouhanni frappera son guidon, comme pour constater sa défaite.

Il prend tout de même une prometteuse seconde place, qui pourrait le rassurer avant le départ du Tour de France.