AirBnB devra être plus transparent auprès des communes.

C’est un buzz qui ne finit pas de gagner en popularité depuis une petite dizaine d’année, au détriment des centres-villes historiques des grandes villes. À l’image de Barcelone, Marseille ou Venise, les plateformes de location temporaire de logements connaissent de plus en plus de clients et surtout d’appartements mis à disposition.

Un effet de mode qui provoque de plus en plus la fuite des habitants des centres historiques pour déménager en périphérie, ne supportant plus cette augmentation de touriste, souvent irrespectueux du voisinage.

Pour endiguer cela et avoir plus de visibilité sur ces locations le gouvernement français va officialiser au journal officiel l’obligation de ces plateformes, telle qu’AirBnB, de fournir aux municipalités une liste détaillée des logements mis en location, afin de pouvoir évaluer le versement de la taxe de séjour.