Steve Chainel victorieux en Suède le 12 octobre, sous ses nouvelles couleurs.
© Cross Team Legendre

Cinq ans après avoir vu le jour, la structure de cyclo-cross créée par Steve Chainel a obtenu le statut d’équipe professionnelle auprès de l’Union cycliste internationale. Une étape de plus pour le champion de France 2018 qui redevient coureur cet hiver, tout en restant un ambassadeur de choix pour le département et sa discipline via l’organisation de grandes compétitions à Vittel. Entretien.

courses UCI classe 2 en 2019, l’ouverture de la 1ère manche de Coupe de France de cyclo-cross (voir nous présentation ici)… L’association Steve Chainel / Ville de Vittel, c’est une affaire qui roule !

S. C. Oui, ça fonctionne bien. Je connais maintenant très bien le service des sports, l’ensemble des élus, dont le maire Franck Perry et toute l’équipe du CPO avec à sa tête Christophe Morin. Au moment de nouer ce partenariat, l’idée était de refaire quelque chose de grand à Vittel, de redonner ses lettres de noblesse à cette ville qui est à part dans le paysage du sport. On est en train d’y parvenir avec des compétitions de plus en plus importantes. L’objectif est d’avoir une coupe du monde à l’horizon 2024.

Ce projet, vous le portez avec le Cross Team Legendre*, qui a succédé au Team Chazal-Canyon-3G Immo. Grâce à l’apport de nouveaux sponsors, votre structure est devenue la toute première équipe française professionnelle de cyclo-cross, parrainée par l’équipe Arkea-Samsic…

S. C. – C’est une énorme marche, que je ne m’attendais pas à franchir aussi rapidement, et le début d’une nouvelle aventure. Avec ce nouveau statut de Team UCI Pro, on a trouvé un budget qui nous permet de faire de belles choses. Mais aujourd’hui aucun coureur n’est payé sauf les coureurs Élite. Nos 6 espoirs n’ont pas le statut de coureurs pros. L’objectif ultime c’est de pouvoir faire vivre l’ensemble des meilleurs cyclo-crossmen français avec un salaire, un programme de route adapté et des performances de très haut niveau.

Le Team conservera-t-il son identité vosgienne et son esprit familial ?

S. C. Oui bien sûr. Il a fallu se structurer beaucoup plus que par le passé. Pour autant on garde cet esprit familial auquel je tiens beaucoup. Il est hors de question de devenir uniquement des consommateurs, on se doit d’organiser des compétitions. On a des partenaires basés en Bretagne, un nouveau manager (Rodolphe Beyer, directeur de Canyon France) mais nous restons une association ancrée dans les Vosges avec nos valeurs et notre identité. D’ailleurs c’est mon frère Raymond qui a pris la direction sportive et je reste entouré par bien d’autres Vosgiens.

* du nom d’un célèbre groupe breton spécialisé dans la construction, l’immobilier et l’énergie

L’info en plus

Le Groupe Legendre, déjà sponsor de l’équipe Arkéa-Samsic, prend le leadership pour ce projet et devient le sponsor principal du Cross Team tout en maintenant son investissement au sein d’Arkea-Samsic. En outre, la marque allemande de vélos Canyon assure elle aussi la continuité d’un point de vue matériel entre ces deux équipes.