© Fotolia
- Publicité -MINIBANNIEREMISS-LORRAINE2-1
- Publicité -MINIBANNIEREMISS-LORRAINE-2

Vous avez un projet de construction ou de rénovation ? Avant de vous lancer, sachez qu’il existe de nombreuses aides auxquelles vous pouvez prétendre. En voici quelques unes. 

L’enjeu majeur lorsque des travaux de rénovation ou de construction sont décidés est de trouver le moyen de consommer moins d’énergie. Au-delà de faire du bien à notre portefeuille, ces actions sont une façon de préserver la planète. Afin d’inciter les ménages et les bailleurs sociaux à investir dans des travaux d’amélioration de la consommation d’énergie, les aides d’Etat et les aides locales sont de plus en plus nombreuses.

Les aides nationales

L’éco-prêt à taux zéro (éco-PTZ) permet de financer les travaux d’économie d’énergie et les éventuels frais induits par ces travaux afin de rendre le logement plus économe en énergie, plus confortable et moins émetteur de gaz à effet de serre. Ce prêt est attribué aux propriétaires, qu’ils soient occupants ou bailleurs, sans condition de ressources. Le logement doit être construit avant le 1er janvier 1990. L’éco-PTZ permet de bénéficier d’un prêt à taux zéro de 30 000 euros maximum. Les travaux doivent être réalisés par des entreprises RGE (Reconnu Garant de l’Environnement). Depuis le 1er juillet 2016, il est possible de demander un second éco-prêt appelé éco-prêt complémentaire.

Le crédit d’impôt transition énergétique (CITE) est prolongé jusqu’au 31 décembre 2017. Il permet aux propriétaires, locataires ou occupants à titre gratuit, de déduire, de leur impôt sur le revenu, 30 % de la dépense engagée pour réaliser des travaux de rénovation énergétique dans leur résidence principale achevée depuis plus de deux ans. Le montant des dépenses ouvrant droit au crédit d’impôt ne peut excéder 8 000 € pour une personne seule, 16 000 € pour un couple, plus 400 € par personne à charge sur cinq ans. L’objectif de ce dispositif est d’inciter les particuliers à effectuer des travaux d’amélioration énergétique de leurs logements tout en soutenant les technologies émergentes.

La prime énergie récompense les investissements pour des travaux aidant au renouvellement énergétique. Cette mesure n’est pas prise par l’Etat, mais par les producteurs d’énergie les plus importants. Ils s’engagent à œuvrer pour l’aide à la transition énergétique en offrant une prime énergie délivrée par CertiNergy.

Les conditions pour en bénéficier :

  • Faire des travaux d’isolation de murs, toitures, combles ou d’installation de chaudière, poêle à bois ou pompes à chaleur.
  • Le bien concerné par les travaux doit avoir plus de deux ans et il doit s’agir d’une résidence principale ou secondaire
  • Les travaux doivent être réalisés par une entreprise RGE (reconnue garant de l’environnement)

Les aides locales

  • L’ALEC a pour objectif principal de guider et de conseiller un projet de travaux de rénovation ou de construction, d’autres organismes octroient directement des aides financières.
  • L’ANAH : L’agence Nationale pour l’Amélioration de l’Habitat accorde des aides financières aux propriétaires occupants, bailleurs et copropriétés en difficulté pour faire des travaux. Ses axes d’intervention sont la lutte contre l’habitat indigne et très dégradé, le maintien à domicile et la lutte contre la précarité énergétique via le programme « Habiter Mieux ». Le montant maximal éligible de travaux est de 20 000 €, voire 50 000€ selon le type de travaux entrepris. Pour les propriétaires occupants, les ménages « très modestes » pourront bénéficier de subvention maximum de 50 % sur le coût des travaux, et les foyers « modestes » de 35 %. Les propriétaires bailleurs peuvent bénéficier d’une subvention à hauteur de 25 %.
  • L’AVIAL : L’association Vosgienne d’Information et d’Aide au Logement vous accompagne dans vos projets de construction, de rénovation, d’acquisition avec travaux. Elle vous informe gratuitement dans vos démarches administratives, juridiques et financières. Et peut apporter un complément financier lors de la réalisation de votre projet : prêt d’un montant maximum de 10 000 € ; remboursable sur 3, 5, 7 ou 10 ans ; taux d’intérêt de 1,95 %.
  • La communauté d’agglomération : Sur le territoire de l’agglomération d’Epinal, le P.I.G (Programme d’Intérêt Général) aide les propriétaires occupants très modestes ainsi que les propriétaires bailleurs à entreprendre les travaux nécessaires pour diminuer leur facture énergétique.

Les Vosges en tête

Le programme Habiter Mieux de l’ANAH qui vient en aide aux ménages en difficulté pour entreprendre des travaux a atteint le chiffre record de 7 % des foyers éligibles pris en charge. La délégation locale de l’Anah à Epinal nous explique que depuis 2011, plus de 3 800 ménages ont été aidés dans leur projet, faisant des Vosges le premier département de France à mettre en œuvre le fameux programme d’aides. Au niveau local, l’ANAH est en capacité d’aider 1 000 ménages par an. D’autant que des conventions existent entre l’agence et les collectivités pour augmenter le niveau d’aides publiques.