Bernard Mabille refait le monde à Vittel.
© Emmanuel Delaloy

Depuis trois décennies, Bernard Mabille joue les insolents et nous enchante par son regard acéré et son écriture ciselée. Dans son nouveau spectacle Fini de jouer, il nous sort le grand jeu. Rien ne lui échappe et les hommes politiques n’ont qu’à se tenir à carreau !

Bernard Mabille n’est pas né de la dernière pluie. Et il ne s’en laisse pas compter. Les médias et la politique sont depuis des lustres ses sujets de prédilection. Il absorbe l’actualité, la digère et la rend audible au plus grand nombre. Rompu aux bonnes blagues et aux piques vachardes, il réactualise sans cesse ses spectacles.

Champion pour envoyer tout le monde au tapis, il ne se prive pas d’écorner la société de ses contemporains. Né juste après la guerre, il est repéré par Henry Chapier et débute aux pages culture du Quotidien de Paris où il critique et assassine avec honnêteté.

Il apprend l’écriture de sketches auprès du maître de l’époque : Thierry le Luron qui l’a défié : « Si vous êtes si fort, écrivez-moi un texte ! ». Leur collaboration durera jusqu’à la mort de l’artiste. A la fin des années 1980, avant tout le monde, il respire l’air du temps et se rend compte que les politiques deviennent des « people », il se lance dans le one man show mais ses débuts sont, suivant les critiques, hésitants ou catastrophiques.

S’en suit une traversée du désert jusqu’au début du second millénaire. En 2000, il assemble les mots de Frédéric Dard pour les jouer sur scène. C’est une nouvelle ère couronnée de succès et une véritable renaissance pour l’humoriste. L’année suivante, il est invité par Philippe Bouvard à rejoindre Les grosses têtes.

Il démarre une collaboration avec Anne Roumanoff et La revue de presse sur Paris première. Il se donne en spectacle au théâtre Saint-Georges, à l’Olympia avant d’entamer une tournée dans toute la France.

En 2015, il poursuit sa collaboration avec Philippe Bouvard à midi sur RTL. Il publie un recueil Peut-être gras mais jamais lourd. Il reprend Un rien Mabille puis revient au théâtre Antoine pour couvrir l’élection présidentielle. Face au succès, son spectacle De la tête aux pieds – présidentielle 2017 joue les prolongations et est diffusé sur Paris Première.

En 2018, il entreprend un gala d’humour politique sur Paris Première et l’écriture d’un nouveau spectacle Trente ans d’insolence ! Cette année, il poursuit sa carrière fulgurante, prépare un nouveau livre chez Michel Lafon et repart en tournée avec son nouveau spectacle Fini de jouer !

Quand on vous dit qu’il n’a pas dit son dernier mot !

Bernard Mabille

Vendredi 25 octobre, 20 h 30

Palais des Congrès, Vittel

Tarifs : 30 à 35 €

Tél : 03 29 08 16 59