Julien Bouchard.
© Jean Elliot Senior
- Publicité -CPAM_des_Vosges_mini_banniere_web_semaine_43-2

Sélectionné aux Inouïs du Printemps de Bourges le 21 avril, le spinalien Julien Bouchard présentera son premier album solo, Songs from la Chambre. Un bel ensemble de ballades pop, issues d’un long travail d’introspection.

Quand on rencontre Julien Bouchard, il émane de sa personne une certaine pudeur, et beaucoup d’humilité. Heureux d’avoir été sélectionné aux Inouïs du Printemps de Bourges, il en viendrait presque se demander pourquoi il a été choisi. « Je fais de la musique sans prétention, dans mon coin, et à chaque fois qu’il y a une bonne nouvelle je suis surpris », reconnaît-il. Pendant des années, l’artiste vosgien a joué dans des groupes de punk et de rock, avant de s’orienter vers la pop et la chanson. Ancien membre de The Silent Days et Coco Business Plan, il fait désormais cavalier seul et signe de son nom. Une manière de s’émanciper artistiquement et de laisser grandir sa petite musique intérieure.

« Etre seul aux commandes »

« Sous mon nom, je peux assumer tous mes changements », détaille Julien Bouchard. « Je trouvais ça plus simple, plus direct, et ça me permet de faire vraiment ce qui me plaît sans avoir de comptes à rendre ». Songs from la Chambre, son premier album solo, s’inscrit dans cette démarche très personnelle. Adepte du Do It Yourself (fais-le toi même), Julien a réalisé ce disque seul, ou presque, dans son appartement à Epinal. « J’ai toujours enregistré en studio pour mes albums ou groupes précédents », explique t-il. « Cette fois, j’avais envie d’être seul aux commandes ». Sans réelles connaissance en studio, l’artiste bidouille, teste de nouvelles choses et avance à son rythme. « C’était vraiment un processus de création, réalisé sur une année », raconte t-il. Avec un micro, un ordinateur, une guitare, quelques éléments de batterie, Julien Bouchard a réalisé une trentaine de morceaux. Onze de ces ballades pop figurent sur l’album.

Pour ce travail de longue haleine, le chanteur vosgien s’est fait aider par ses proches. Vincent Loisy, l’artiste spinalien et ancien membre du groupe Coco Business Plan avec Julien Bouchard, a par exemple joué quelques morceaux de batterie et le chanteur nancéien Eddy la Gooyatsh a réalisé quelques morceaux de piano. Même la fille de Julien Bouchard a chanté des choeurs. « C’était vraiment une collaboration avec la famille et des potes », raconte le musicien, qui a gardé la mainmise sur l’écriture et a joué le reste des instruments. Le titre, c’est aussi un de ses amis qui l’a trouvé. « Je voulais représenter l’état d’esprit de l’album, et mettre en lumière le fait qu’il soit écrit en français et en anglais. Songs from la Chambre, j’ai trouvé ça assez drôle, et c’était aussi une petite référence à Leonard Cohen (NDLR : son album Songs from a Room) ».

La pochette de l’album « Songs from la Chambre »

Diffusé par son label Hot Puma Records, en Belgique, le disque sortira en France le 28 avril. Jouer lors des Inouïs du Printemps de Bourges pourrait être un bon tremplin pour Julien Bouchard, et notamment lui permettre de partir en tournée. Mais il tient à garder les pieds sur Terre : parallèlement à ses projets artistiques, il travaille aussi à côté. « J’aimerais développer ma musique, mais pas coûte que coûte », affirme t-il. « Je ne veux pas tout faire pour en vivre, ça n’a jamais été mon but. Ca doit rester avant tout une source de plaisir ». Soucieux de conserver cette authenticité, Julien Bouchard cultive une musique intimiste, très douce. « Ce n’est pas fait pour faire danser les foules en boîte de nuit, ça c’est sûr ! », avance t-il en riant.

Concert aux Inouïs du Printemps de Bourges

Vendredi 21 avril entre 12h30 et 16h

Tarif : 10€

Sortie de l’album le 28 avril