Réalisation de KogaOne pour l'association Le Mur Oberkampf, Paris
© KogaOne

Après Bault en juillet 2020, Andrea Ravo Mattoni en septembre dernier et Nesta en décembre, l’association le MUR Épinal invite KogaOne en ville. Du 10 au 12 mars, l’artiste messin sera présent entre la BMI et La Plomberie pour la réalisation de la 23e fresque du mur.

Mathieu Antignac, alias KogaOne, sera l’invité de l’association Le MUR Épinal pour la réalisation de sa 23e fresque. L’artiste originaire de Metz s’inspire aussi bien des œuvres de grands maîtres que de la condition humaine. Fin observateur, il est attentif aux individus et à leurs contradictions. En mélangeant le réalisme et l’interprétation folle, il réalise des portraits qui marquent les esprits, notamment par leur ironie sombre, leurs palettes très colorées et des combinaisons inhabituelles.

Déformer pour perturber

KogaOne déplace des fragments de ses portraits et les déforme. Il les intègre dans une composition où photoréalisme et peinture expressionniste se côtoient. Le but étant d’explorer la perception et les émotions quand le familier est déformé, fracturé ou altéré. Ses œuvres sont des vibrations picturales qui perturbent le spectateur par la perception. KogaOne veut le pousser à se projeter dans la découverture du message de l’artiste.

Un mur d’expression

Si des artistes comme KogaOne peuvent partager leur art sous un nouvel angle, c’est grâce à l’association le MUR Épinal. Elle vise à faire connaître le street art au grand public en invitant des artistes. Chacun reproduit une oeuvre grandeur nature en plein air. Ce mur est un nouvel espace d’expression artistique en ville. Les œuvres représentées sont éphémères et sont remplacées par un nouvel artiste au bout de quelques mois.