» À Léon Werth quand il était petit garçon  » On doit à Antoine de Saint-Exupéry la plus émouvante et la plus sensible des dédicaces de livre.

Si vous ne l’aviez pas encore repérée, prenez le premier exemplaire du Petit Prince à portée de main et cherchez- la. C’est une leçon de style et d’humilité. Léon Werth était un proche de nombreux autres artistes français de la première moitié du XXème siècle. Ce critique d’art, journaliste, écrivain et romancier était originaire de Remiremont, où il vécut une partie de son enfance à la fin du XIXème siècle, dans une famille d’industriels du textile enracinée dans les Vosges.

Dans cette exposition qui lui est consacrée au musée Charles de Bruyères et aux archives municipales, on découvre une fabuleuse donation de Léon Werth à la ville d’Issoudun : des affiches de Toulouse Lautrec, des dessins de Saint-Exupéry, des aquarelles de Paul Signac, une toile fauviste de Maurice de Vlaminck, une sculpture traditionnelle congolaise, des dessins de Pierre Bonnard… Presqu’un inventaire à la Prévert, qui dit bien son goût pour l’art et les belles oeuvres. Les nombreux panneaux d’explications, bien réalisés, permettent de situer chaque artiste dans son époque et dans son rapport à Léon Werth, et mettent en valeur les textes et des correspondances de l’auteur. Il écrivait, par exemple, dans Le Monde du 18 avril 1931  à propos du célèbre affichiste :  » Lautrec a le goût de tous les monstres de la ville, de tous les monstres des lieux artificiels. Il les décrit dans une langue incisive et dépouillée… « 

On découvre aussi une photo de Saint-Ex avec le fils de Léon Werth, Claude, aujourd’hui disparu, mais dont l’épouse a tenu à être présente pour l’inauguration de cette exposition sans précédent dans les Vosges, avec une centaine d’oeuvres et documents exposés. 

Du 30 mai au 16 septembre 2012 :
[ul][li]Archives municipales – 4 place de l’Abbaye – Remiremont / Mardi, mercredi, jeudi 13h30-17h30[/li][li]Musée Charles de Bruyères – 70 rue Charles de Gaulle – Remiremont / 10h-12h/14h-18h sauf le mardi[/li][/ul]

Photo : Reproduction interdite / DR