Le festival Les Sapins Barbus battra son plein du 16 au 17 août

Les Sapins Barbus, un drôle de nom pour un festival 50% rock et 50 % vosgien ! Un festival bon enfant où depuis 6 ans, la convivialité est le maître mot, où les familles sont les bienvenues, les groupes de musiciens chouchoutés et où l’on est 100 % locavore.

Tout commence en 2014 quand une bande de copains décide de monter un festival alliant rock, patrimoine vosgien et produits locaux. Les bénévoles se mettent à la tâche sans relâche et années après années, réussissent le pari de créer un festival qui leur ressemble.

« Cette année, ça sera le réveil de l’écorce » explique Jérôme Millotte, le président des Sapins Barbus, « après une année 2018 pour laquelle on a engagé beaucoup de frais. » Durant le festival, on privilégie les structures en bois et on utilise essentiellement le sapin local. L’univers décalé et chaleureux du festival se situe à mi-chemin entre le cartoon et le conifère emblématique.

L’entrée du festival est symbolisée par un sapin géant d’une hauteur de 8 mètres, par lequel les festivaliers doivent passer. Les espaces scéniques sont en bois. Les locavores sont à la fête : le pain, les salades, les fromages proviennent du village. La bière, la Sapin barbue, est brassée artisanalement chez la Marie-Thérèse à Remiremont. On peut manger des tofailles, de la tarte et des beignets aux brimbelles.

Comme on est entre copains, les enfants sont les bienvenus. On peut dormir sur place au camping et profiter d’une scène musicale dans le pré. Trois scènes coexistent. Les groupes rock sont tous choisis en fonction de leur show.

Quinze artistes sont au programme, des locaux comme des groupes internationaux : les Spinaliens Bottomz Up et leur hard rock alternatif, les quatre sœurs anglaises de Maid of Ace, les béthunois survoltés d’Overdrivers, the Rumjacks, un groupe punk rock celtic folk tout droit venus de Sydney, le duo bouillonnant et sexy de Knuckle Head, le trio francilien distillant un rock nerveux et raffiné de Teacup Monster, les Rennais Tagada Jones ayant à leur actif 1 800 concerts et 24 pays traversés, les rockers niçois de Miss America, Oliphant : groove metal, Blondstone, rock stoner grunge, Full Throttle baby qui sauvegardent intact le rock originel d’AC/DC et de Danko Jones, Hover Dust à la voix écorchée.

Sur le camping, 3 groupes se succéderont : The Nucleons Project, Circuit court : duo garage punk et Pray for Humanity : néo hardcore. On parie que vous allez chanter et danser tout au long de la nuit !

Festival Les Sapins Barbus

Vendredi 16 août, à partir de 16 h et samedi 17 août, jusqu’à 2 h du matin

Terrain intercommunal de la Bruche, Dommartin-les-Remiremont

Tarifs : pass 1 jour : 20 €, pass 2 jours : 30 €

www.sapinsbarbus.com