Les membres du jury du festival du film fantastique sont arrivés sur le quai de la gare d’Epinal à 14h30 sans Christophe Lambert, président du jury longs-métrages, pourtant attendu par la foule.

Calepin en main, Nicolas 23 ans espérait bien un autographe de Christophe Lambert. Les nombreux curieux qui se sont amassés derrière les barrières de sécurité aussi. Mais le président du jury du 20e festival du film fantastique de Gérardmer ne faisait pas partie du convoi qui déposait les principaux membres du jury en gare d’Epinal, cet après-midi, à 14h30. Vincent Pérez, président du jury courts-métrages non plus. Dommage. Les connaisseurs savent pourtant qu’habituellement il est possible d’approcher ces pointures avant leur départ pour Gérardmer…
 
Parmi les principaux jurés, Marc Caro a indiqué tout sourire que sur cette édition : « Il y a avait des jeunes expérimentés mais aussi des vieux super expérimentés ! « . Xavier Gens se réjouissait du programme qui les attendait, notamment avec le réalisateur japonais Hideo Nakata et son film « The Complex » en ouverture. « En plus, il y a une équipe super sympa, on est entre copains. C’est un peu comme des vacances ici », confiait le réalisateur et scénariste. « J’ai hâte de découvrir tous les autres films », poursuivait-il à sa sortie de la gare. Le réalisateur, scénariste et comédien Nicolas Boukhrief est, quant à lui resté assez discret, mais ne cachait pas son plaisir d’être là.

En avant pour cinq jours de festival !

>> A lire également, =http://www.centpourcent-vosges.fr/dossier/27-fantastiquement-gerardmer.html]notre dossier spécial sur le festival