Après plusieurs sorties repoussées, Tenet sort enfin dans les salles.
© Warner Bros. Entertainment

Tenet

Christopher Nolan va t-il ramener les spectateurs dans les salles obscures ? A l’heure où les reports et décalages de sorties événement se multiplient, Tenet s’est érigé comme le blockbuster totem de la renaissance de l’industrie cinématographique après des semaines d’incertitudes. Au moment où, nous écrivons ces lignes, il a été décalé une fois mais tient bon sur le calendrier estival des exploitants. Si son succès au box-office est encore conditionné par pas mal d’inconnues, il semble en tout cas avoir tous les atouts pour séduire les amateurs de blockbusters d’auteurs et d’ « actioners » cérébraux qui ont fait la réputation du réalisateur de la trilogie Dark Knight ou d’Interstellar. Même si les secrets du script (chapeauté par Nolan, comme à son habitude) demeurent bien gardés, les premières images lèvent le voile sur un film aux thématiques jumelles d’Inception, qui fête par ailleurs ces dix ans cette année (avec une ressortie en salles programmée le 17 juillet). Ici, pas question de manipulation de rêves, mais d’altération du temps. C’est ce que va découvrir le héros du film, incarné par John David Washington, fils de Denzel, révélé par BlacKkKlansman de Spike Lee. Jeune agent secret idéaliste, il va être mis au parfum de ce qui ressemble fort à une conspiration… qui va mettre à l’épreuve ses croyances les plus profondes. Dans le film, il partage l’affiche avec Robert Pattinson, Elizabeth Debicki, Kenneth Branagh et la française Clémence Poesy. Alliés, amis ou ennemis du héros ? Dans l’univers de l’espionnage revisité par Nolan (qui paie par la même son tribut aux James Bond et consorts), rien n’est moins sûr. Réponse très bientôt dans les salles.

Un film de Christopher Nolan. Avec John David Washington, Robert Pattinson, Kenneth Brannagh… 2 h 31. Sortie le 26 août.

Bande annonce de Tenet :

 

Effacer l’historique

Vivant dans le même lotissement, Marie, Bertrand et Christine, trois amis fauchés, deviennent la cible des réseaux sociaux. Marie doit donner de l’argent à un étudiant sans scrupule qui menace de diffuser les images de leur nuit d’amour dont elle n’a aucun souvenir, tant elle avait bu. Christine, conductrice de VTC, subit les mauvaises notes de la part de clients de mauvaise foi. De son côté, Bertrand se désespère de sauver sa fille du harcèlement qu’elle subit au collège par le biais de vidéos humiliantes. Ensemble, ils décident de se rebeller et de partir en guerre contre les géants d’internet.

Un film de Benoît Delépine et Gustave Kervern. Avec Denis Podalydès, Blanche Gardin, Corinne Masiero… 1 h 46. Sortie le 26 août.

Bande annonce d’Effacer l’histoire :

 

Spycies

Un duo fantaisiste d’agents secrets, composé de l’exigeant mais rebelle Vladimir et d’Hector le geek vaurien, tient le sort du monde entre ses pattes : suite au vol de la radiésite, matériau classé top secret sur une plateforme offshore, le tandem devra sauver la planète d’une menace climatique au cours de son enquête, menée tambour battant.

Un film d’animation de Guillaume ivernel. Avec les voix de Monsieur Poulpe, Davy Mourier, Paul Born… 1 h 39. Sortie le 26 août.

Bande annonce de Spycies :

 

Les nouveaux mutants

Rahne Sinclair, Illyana Rasputin, Sam Guthrie et Roberto da Costa sont quatre jeunes mutants retenus dans un hôpital isolé pour suivre leur évolution psychiatrique. Le Dr Cecilia Reyes, qui estime ces adolescents dangereux pour eux-mêmes comme pour la société, les surveille attentivement et s’efforce de leur apprendre à maîtriser leurs pouvoirs. Lorsqu’une nouvelle venue, Danielle Moonstar, rejoint à son tour l’établissement, d’étranges événements font leur apparition. Les jeunes mutants sont frappés d’hallucinations et de flashbacks, et leurs nouvelles capacités, ainsi que leur amitié, sont violemment mises à l’épreuve dans une lutte effrénée pour leur survie.

Un film de Josh Boone. Avec Anya Taylor-Joy, Charlie Heaton, Maisie Williams… 1 h 33. Sortie le 26 août.

Bande annonce des Nouveaux mutants :

 

Dans un jardin qu’on dirait éternel

Noriko et Michiko viennent de terminer leurs études. En attendant de savoir à quoi consacrer leur vie, elles sont poussées par leurs parents vers l’art ancestral de la cérémonie du thé. Dans une petite maison traditionnelle de Yokohama, Noriko, d’abord réticente, se laisse peu à peu guider par les gestes de Madame Takeda, son exigeante professeure. Elle découvre à travers ce rituel la saveur de l’instant présent, et prend conscience du temps précieux qui s’écoule au rythme des saisons… Michiko, quant à elle, a décidé suivre un tout autre chemin.

Un film de Tatsushi Ömori. Avec Mikako Tabe, Haru Kuroki, Kiki Kirin… 1 h 40. Sortie le 26 août.

Bande annonce de Dans un jardin qu’on dirait éternel :