Les vide-greniers font leur retour dans les Vosges.

Confirmés, reportés ou annulés, les vide-greniers ont payé un lourd tribu depuis mars dernier. Pourtant, depuis le 2 juin, les organisateurs ont la possibilité d’organiser leurs événements dans les rues de leur commune. Des brocantes ou marchés aux puces qui devraient s’accentuer à partir de septembre, malgré quelques restrictions et l’autorisation de la préfecture. Explications.

Comme beaucoup d’événements dans le secteur des loisirs, les vide-greniers et brocantes ont durement été impactés au plus fort de la pandémie de Coronavirus. Si pendant le confinement, tous les événements déjà prévus ont été logiquement annulés, la donne a changé à partir du 2 juin et l’autorisation par le gouvernement de réorganiser des vide-greniers sous certaines conditions.

Malgré cette autorisation, peu d’événements ont été organisés dans le Grand-Est car les organisateurs n’osaient se lancer, de peur de ne pas pouvoir respecter les conditions sanitaires imposées, ou simplement de ne pas avoir suffisamment de chaland dans les rues.

Pour de nombreuses associations, ces contraintes sont trop lourdes et le budget parfois trop serré pour pouvoir être en règle. C’est pourquoi de nombreux vide-greniers ont été annulés ou reportés en fin d’année.

C’est pourquoi, septembre devrait être le mois de la chine, du troc et des bonnes affaires, dans les Vosges, puisque bon nombre brocantes, bric-à-brac et autres marchés aux puces ont été confirmés ou décalés à cette période. Par contre, quelques mesures devront être appliqués pour que la manifestation soit validée par la Préfecture des Vosges.

Parmi les recommandations que les organisateurs devront appliquer :

  • la manifestation devra se dérouler dans un espace en plein air.
  • le nombre d’exposants devra être limité (300 au maximum).
  • les stands devront être bien espacés entre eux.
  • un cheminement logique devra être créé afin d’éviter le croisement des visiteurs dans des carrefours.
  • l’organisateur devra veiller à la fluidité des visiteurs dans le vide-greniers.
  • l’exposant devra porter un masque.
  • le stand devra être adapté pour permettre d’éviter un contact trop proche entre l’exposant et le visiteur (doublage de table, ajout d’objets sur le parterre du stand)
  • l’organisateur veillera à ce que la limite des visiteurs au sein du vide-greniers ne dépasse pas une limite définie par la mairie ou la préfecture.
  • l’organisateur pourrait fournir du gel hydroalcoolique à certains endroits du vide-greniers.

 

Les vide-greniers confirmés en septembre (sous réserve d’une validation des autorités)

Dimanche 6 septembre :

  • Les Forges (Bourse aux livres)
  • Mandray (Marché aux puces)
  • Saint-Etienne-les-Remiremont (Vide-greniers)

Dimanche 13 septembre :

  • Belmont-sur-Vair (Brocante)
  • Capavenir Vosges (Vide-greniers)
  • Cornimont (Vide-greniers)
  • Girmont-Val-d’Ajol (Vide-grarages)
  • Hadol (Vide-greniers)
  • Neufchâteau (Bourse aux vêtements)
  • Plombières-les-Bains (Brocante)

Dimanche 20 septembre :

  • Châtel-sur-Moselle (Baby bourse)

Dimanche 27 septembre :

  • Épinal (Vide-greniers)
  • Jeanménil (Marché aux puces)
  • Neufchâteau (Vide-grenier)
  • Sainte-Marguerite (Vide-greniers)