La journée mondiale des infirmières est l’occasion de présenter le rôle spécifique des infirmiers PSAD et leur place essentielle au cœur du parcours de soins du patient et de son accompagnement thérapeutique. Alors que nous traversons depuis plusieurs semaines une crise sanitaire sans précédent, les infirmiers salariés des Prestataires de Santé à Domicile (PSAD) sont pleinement mobilisés afin d’assurer la continuité des prises en charge des patients à domicile.
Quel est le rôle des infirmiers du PSAD ?
L’infirmier du PSAD est au cœur de la prise en charge des patients à domicile pour les domaines de la perfusion, de la nutrition et de l’insulinothérapie par pompe. Au-delà de leur rôle clef dans la formation sur les dispositifs médicaux et dans l’accompagnement du patient et de son entourage, l’infirmier du PSAD est au centre de la coordination des soins et veille à la fluidité des échanges entre les différents acteurs de la prise en charge à domicile du patient (prescripteur, infirmier libéral réalisant les soins techniques, pharmacien hospitalier ou d’officine, médecin traitant). Afin de garantir une prestation de santé à domicile mettant la qualité au cœur de l’accompagnement des patients, de nombreux PSAD ont par ailleurs eux-mêmes développé l’expertise de leur métier en s’appuyant sur des infirmiers spécialisés (par exemple pour les patients stomisés ou ayant des troubles de la continence).
Un suivi personnalisé à domicile tout au long du traitement.
Chaque prise en charge, qu’elle soit aigue ou dans le cadre d’une maladie chronique, induit un accompagnement personnalisé, et adapté à la situation du patient, au stade de sa maladie, à son environnement, la présence d’aidant ou non. Elle induit des visites régulières à domicile, et des échanges continus avec le prescripteur et les infirmiers libéraux.
L’infirmier du PSAD, acteur de l’efficacité du traitement prodigué au patient.
L’infirmier PSAD est un acteur clé de l’efficacité du traitement du patient. Il est l’œil du prescripteur au domicile du patient et se charge d’en évaluer l’état général pour s’assurer de la bonne adhésion au traitement et de son efficacité. Tout au long de la prise en charge, l’infirmier (PSAD) va s’assurer que le traitement est adapté à la situation personnelle du patient, répondre à ses questions ainsi qu’à celles de l’entourage sur la pathologie et les sujets connexes. En lien permanent avec le prescripteur, l’infirmier libéral et le médecin traitant, l’infirmier des PSAD alerte ou échange sur l’appropriation du traitement. Cette réévaluation régulière, en lien avec le médecin, pourra induire des modifications de prescriptions que l’infirmier PSAD contribuera à mettre en place sans délai. Les pathologies aiguës nécessitent une grande réactivité et une excellente connaissance des pathologies, des traitements et de leur pharmacocinétique.
Nous tenions à particulièrement remercier ces personnes, qui depuis des semaines, des mois, se sont battus, se battent, et se battront toujours demain, pour nous. Nous voulions, par le biais de cette article, vous faire découvrir une partie de ce corps médical, qui est si spécial. Nous voulions aussi les remercier personnellement, pour leur courage, leur dévouement, leurs sacrifices.
Vous avez gagné notre éternelle gratitude, et notre respect le plus profond.