Le port du masque est désormais obligatoire pour les enfants de plus de 6 ans.

Télétravail massif, masque obligatoire dès l’âge de six ans… au lendemain de l’annonce d’un nouveau confinement d’un mois, le premier ministre Jean Castex a détaillé ce jeudi à l’Assemblée nationale, puis au Sénat, la mesure radicale décidée par le président de la République Emmanuel Macron, pour contrer une deuxième vague de Covid-19, qui s’annonce « sans doute plus meurtrière » que la première.

Devant l’Assemblée nationale, Jean Castex a prévenu: « Le virus accélère, nous devons accélérer aussi », en rappelant qu’aujourd’hui, 60 % des lits de réanimation sont occupés par des patients Covid, soit deux fois plus qu’il y a 15 jours.

Le chef de l’Etat a annoncé lors d’une allocution télévisée qu’un « confinement » sur « tout le territoire national » serait de nouveau en vigueur à partir de vendredi pour endiguer l’épidémie de Covid-19, dont la première vague avait fait plus de 30.000 morts au printemps.

Un confinement qui courra à minima jusqu’au 1er décembre mais qui est sensiblement plus souple que celui du printemps dernier puisqu’il autorise à sortir pour travailler, même si le télétravail est largement préconisé. Le Premier ministre précise d’ailleurs que « dans le secteur privé, toutes les fonctions qui peuvent être télétravaillées doivent l’être cinq jours sur cinq ». Il autorise aussi à se rendre à un rendez-vous médical, porter assistance à un proche, faire ses courses essentielles ou prendre l’air à proximité de son domicile, dans un rayon d’un kilomètre.

On notera toutefois deux autres changements majeurs par rapport au confinement du printemps : les écoles, collèges et lycées resteront ouverts et les Ehpad et les maisons de retraite pourront être visités. A l’université, les cours en ligne seront privilégiés.

En conséquence, le port du masque à l’école sera étendu aux enfants de primaire dès l’âge de 6 ans, alors qu’il était réservé jusqu’alors aux seuls élèves du collège.

Les entreprises de l’événementiel, du cinéma et du spectacle vivant seront en outre fermées le temps du confinement. Mais le gouvernement a précisé qu’il autorisait le travail préparatoire aux spectacles, les répétitions, les enregistrements et les tournages afin de préparer les activités de demain.

Enfin, la ministre déléguée aux Sports a annoncé que les compétitions sportives professionnelles pourraient continuer pendant cette nouvelle période de confinement. « Les sportifs de haut niveau et les sportifs professionnels pourront continuer à s’entraîner. Et ils pourront aussi continuer à faire des compétitions puisque les déplacements pour raisons professionnelles sont autorisés », a souligné Mme Maracineanu.