Michel Heinrich, au centre, annonce qu'il ne sera pas candidat aux prochaines municipales, au profit de Patrick Nardin, à sa droite.
© CT

Une page va se tourner. Maire d’Epinal depuis 1997, Michel Heinrich (72 ans), a annoncé ce samedi qu’il ne briguerait pas un nouveau mandat à la mairie d’Epinal. Dans une conférence de presse organisée dans une brasserie spinalienne, Michel Heinrich a confirmé ce que beaucoup envisageaient : « je ne me représenterai pas aux prochaines municipales en tant que tête de liste. Par contre, je briguerai un nouveau mandat à la tête de la communauté d’agglomération Epinal-Golbey ».

A travers le discours qu’il a prononcé (voir ci-dessous), le maire qui avait succédé à Philippe Séguin à la tête de la mairie spinalienne, adoube officiellement son premier adjoint Patrick Nardin, qui sera la prochaine tête de liste. Michel Heinrich confirme, également, qu’il ira bien au bout de son mandat, jusqu’au printemps 2020. S’il parvient à conserver la présidence de la CAE, il imiterait le président de la Métropole du Grande Nancy et ancien maire de la cité ducale, André Rossinot.

« J’ai toute confiance en Patrick Nardin pour mener la liste en 2020 », ajoute le maire d’Epinal, avant de laisser la place au député Stéphane Viry, qui confirme que : « cette décision ne bouleverse pas notre façon de penser d’ici 2020. Je m’associe à la réflexion de Michel Heinrich ».

Patrick Nardin ajoute : « Je remercie Michel Heinrich et Stéphane Viry, pour les propos qu’ils viennent de tenir à mon égard. Etre maire, ce n’est pas un statut mais un rôle important du paysage politique local à tenir. Les Spinaliens peuvent être fiers. Beaucoup de choses ont été faites pour Epinal. Je soumettrai un projet aux Spinaliens dans les prochains mois ».

Michel Heinrich accompagnera, donc, Patrick Nardin sur une liste d’ouverture, à une place éligible, sans préciser sa position dans la liste. « Je ne prendrai aucune fonction à la ville », a assuré Michel Heinrich, dont l’objectif sera d’être conseiller communautaire.