- Publicité -MINI-BANNIERE_468-x-68_100VOSGES_JEP2020-01

Mercredi 20 mai est la Journée Mondiale des Abeilles. Une date dédiée à cet insecte et ses bienfaits sur notre environnement, instaurée par l’ONU et la FAO (Organisation des Nations Unies pour l’Alimentation et l’Agriculture), dans le but de protéger cette espèce si bénéfique pour l’homme.

Pourquoi une Journée Mondiale, exclusivement réservée à un insecte ?

Cette journée est, avant tout, là pour nous sensibiliser et nous mobiliser face au déclin du nombre d’abeilles. Cet insecte est pollinisateur. Son rôle est crucial dans la préservation de l’environnement et dans le maintien de la biodiversité. Il est important de sensibiliser un maximum de personnes quant à son importance dans notre éco-système. Il ne s’agit pas là de fêter « l’abeille », mais plutôt de dénoncer les pratiques industrielles, gouvernementales, ainsi que le comportement de chacun mettant en péril la précieuse vie des abeilles. Chacun de nous a un rôle à jouer !

Quelques chiffres sur le nombre décroissant des abeilles

En France, dans les années 1990, le taux de mortalité des abeilles était d’environ 5 %. Aujourd’hui, ce taux a atteint le chiffre inquiétant de 30 %. Une augmentation de la mortalité qui n’est pas rassurante car cette tendance n’évolue pas dans le bon sens. Depuis plus de 20 ans, on observe une accélération de cette mortalité d’environ 25 % par an ! Des chiffres qui ne peuvent qu’effrayer, quand on connaît la nécessité de ces pollinisateurs pour notre environnement et pour notre bien-être à tous.

Les origines de ce déclin 

Plusieurs raisons expliquent cette extinction progressive et rapide de l’espèce.

L’agriculture intensive, l’usage excessif de pesticides, insecticides et tout autres produits permettant une augmentation des rendements de la production, ont fortement affaiblis nos petites amies à rayures. Ces substances modifient les molécules des plantes qui, à terme, tuent les abeilles ; et notamment la reine. Les abeilles étant extrêmement organisées, si la reine meurt, c’est toute la colonie qui se retrouve seule et par conséquent menacée.

Les agents pathogènes portent aussi atteinte aux abeilles. Ces dernières peuvent être touchées par des maladies, virus, parasites ou autres champignons. On notera aussi la présence du frelon asiatique, qui décime les colonies d’abeilles.

La monoculture a quant à elle un grand rôle dans la disparition des abeilles. Cette méthode d’agriculture, qui vise à uniformiser une exploitation agricole en ne produisant qu’un seul type de plante, appauvrit grandement les terrains sur lesquels elle se trouve. La biodiversité baissant, les abeilles ont, par conséquent, du mal à nourrir les colonies.

Enfin, et c’est un facteur sur lequel nous ne pouvons pas forcément « agir », c’est le climat. Les intempéries et autres aléas climatiques peuvent malheureusement porter atteinte aux abeilles.

Comment aider le développement et la présence des abeilles sur notre territoire ?

Fort heureusement, l’Homme prend de plus en plus conscience de l’importance du rôle des abeilles dans la biodiversité. De nombreuses solutions ont d’ailleurs été mises en place, dans le but de sauvegarder l’espèce et même de la faire se développer. On notera par exemple, à Épinal, la présence de ruches d’abeilles artificielles, non loin de la Place Guilgot, qui permettent aux abeilles de bénéficier d’un « toit ».

Un projet national a par ailleurs vu le jour, il y a plus 10 ans, qui vise a implanter ce genre d’abris pour abeille, sur tout le territoire Français. « Un toit pour les abeilles » est un projet créé en 2010 par Régis, un apiculteur de Charente-Maritime, qui oeuvre dans la protection de ces petits insectes. Avec plus de 10 000 ruches implantées, chacun peut participer à l’élaboration et la continuité de ce noble projet. Il est possible « d’investir » dans des ruches, de les parrainer en quelques sortes, via des forfaits mensuels de 4,50 euros (pour 2 000 abeilles). Les entreprises peuvent, elles aussi, jouer un rôle, à hauteur de 90 euros par mois pour 40 000 abeilles.

Lien vers le site « Un toit pour les abeilles » :

https://www.untoitpourlesabeilles.fr/

Un projet dont on voulait parler, qui a une grande importance actuelle, et surtout, future.