A Sainte-Marguerite, le CFA de la CCI des Vosges ouvre des horizons d’emplois dans les métiers de la plasturgie. De récents gros investissements favorisent le cursus de formation.

La demande est là. Bien réelle. En dépit des difficultés que rencontre le secteur de la sous-traitance automobile, la filière plasturgie compte dans l’économie vosgienne : une quarantaine d’entreprises, environ 4 000 salariés la font vivre, avec des besoins de main d’oeuvre qualifiée. Encore faut-il susciter les vocations.

Mis en sommeil deux années durant, faute d’intéressés, le CFA de Sainte-Marguerite (CCI des Vosges) et sa halle plasturgie revivent depuis la rentrée dernière. Une grosse campagne de promotion conduite par l’organisme consulaire a permis de relancer cet outil de formation performant créé en 1992 et ayant formé depuis plus de 400 jeunes venus du Grand-Est au CAP, Bac et BTS plasturgie. 

Au-delà de l’opération de sensibilisation, 350 000 euros d’investissements, aidés par la Région Lorraine, ont permis d’adapter le parc de machines aux attentes des socioprofessionnels. Trois machines flambant neuves, inaugurées le 11 juin prochain, permettent aux jeunes apprenants de se former, dans le cadre de l’alternance, aux secrets d’une presse à injecter électrique, dotée d’un robot 3 axes, d’une extrudeuse en ligne et d’une thermoformeuse. 

Equipé également d’un atelier fibres composites, d’une machine d’extrusion (soufflage) et de deux laboratoires – résistance des matériaux et de physique-chimique – le CFA dispose d’une salle CAO – DAO utile aux futurs opérateurs. 

De quoi, en tout cas, leur ouvrir des horizons plutôt prometteurs, quand on sait que  » tous ces jeunes ont un emploi assuré à l’issue du BTS « , souligne Marie-Line Theis, responsable du CFA qui dispense également des formations aux BTS tourisme et commerce (Management des Unités commerciales et Négociations relations clients), entre autres CAP employé de vente et Bac Pro commerce.

Côté plasturgie, le contrôle qualité n’est pas oublié dans un cursus qui a l’avantage d’  » être en adéquation avec les attentes des entreprises industrielles « , précise Thibaut Bastien, coordonnateur plasturgie au CFA où il fut jadis formé. La rentrée prochaine ne demande qu’à accueillir de nouveaux apprentis. 

CFA Sainte-Marguerite Tél : 03.29.56.80.72.