Le Colza est principalement cultivé dans le Grand-Est.

Le président de la région Grand-Est, Jean Rottner, a fait part de son inquiétude quant au projet du groupe Total de privilégier l’huile de palme dans les biocarburants, destinés à remplacer l’essence. Il précise que « le projet d’importation d’huile de palme contribue à accentuer le recours à un produit dont on sait qu’il est extrêmement destructeur pour l’environnement ».

Un choix qui porte directement préjudice à la production française de colza, dont on sait qu’elle est très développée dans les Vosges et plus particulièrement dans le Grand-Est, puisque la région est une des plus productrices de France.

Jean Rottner précise que « le colza offre des opportunités intéressantes en termes de biocarburants (…) des investissements considérables ont été faits depuis de nombreuses années en faveur d’un Pôle Industrie et Agroressources, qui est un exemple d’alternative aux énergies fossiles ».

Il interpelle le ministre de la transition écologique, Nicolas Hulot, concernant l’incohérence de la destruction de cette filière, alors qu’il a précisé vouloir « stopper l’importation de produits contribuant à la déforestation, comme l’huile de palme », remarque le président de la région.