Marche pour le climat à Saint-Dié-des-Vosges.

« Parce que nous ne voulons pas avoir à choisir entre vivre aujourd’hui et survivre demain. On ne peut pas avoir de justice climatique sans justice sociale, c’est une évidence », explique Adeline Pitoy du collectif #Il est encore temps Saint-Dié.

C’est dans cet optique que le collectif organise une marche pour le climat, ce samedi 16 mars, dans le centre-ville de la cité déodatienne, afin d’alerter sur l’urgence climatique et d’exiger des pouvoirs publiques qu’ils régissent.

Cette marche pacifique et festive qui démarrera au Jardin Simone Veil (Quai de la Meurthe) avant de se conclure par un goûter à proximité de la Tour de la Liberté, à partir de 16 h, dans le Parc Jean Mansuy, « l’occasion d’échanger et de tisser des liens entre les différents mouvements, associations et citoyens qui œuvrent pour préserver notre environnement et la vie sur terre. Ceux qui le désirent pourront prendre la parole pour informer ou faire part de leurs ressenties », ajoute-t-elle.

Le collectif explique que : « nous vivons dans un contexte environnemental et social de plus en plus critique : émissions record des gaz à effet de serre, disparition de la biodiversité, augmentation des températures et aggravation des disparités entre riches et pauvre, avec 14 % de la population en situation de précarité en France.

En France, plus de 100 000 personnes ont participé à chaque marche pour le climat, plus de 2 millions ont signé L’Affaire du Siècle, 1000 étudiant(e)s ont manifesté vendredi 15 février devant le Ministère de la Transition écologique et solidaire.

Ces chiffres démontrent la prise de conscience collective pour lutter ensemble contre l’urgence climatique et sociale. Face à l’inaction du gouvernement, nous demandons des réponses à la hauteur de l’enjeu : la survie de l’humanité ».