Le Gros Léon repart sur les routes du Tour de France.
© Je vois la vie en Vosges
- Publicité -MIB_SVB_SEPT2018-2

Il est en train de devenir le Vosgien qui compile le plus de Tour de France cycliste à son actif, sans abandon, mais sans victoire d’étape non plus. Et pour cause, puisque le Gros Léon Vosgien ouvre la route aux coureurs.

Le rôle de ce camion est de vérifier l’état de l’itinéraire, avant le passage des coureurs, en nettoyant ou en arrosant la route, s’il y a un besoin de la refroidir.

Reparti sur les routes du Tour depuis le 4 juillet, le Gros Léon s’élancera de l’île de Noirmoutier, pour le départ du 105e Tour de France qui débutera le samedi 7 juillet prochain.

Pour la 9e année consécutive, le « Gros Léon » sera présent tout au long du parcours de la Grande Boucle. Cet athlète, hors du commun, floqué aux couleurs de la marque « Je Vois la Vie en Vosges » est particulièrement entraîné. Il devra être endurant et parcourir plus de 3 500 km, afin de rejoindre les Champs-Elysées à Paris.

Jusqu’au 29 juillet 2018, l’Unimog du Conseil départemental, muni d’une balayeuse, aura pour tâche d’enlever tout objet gênant sur la route afin de la rendre plus sûre. 

Dernier engin chargé de vérifier l’état de l’itinéraire avant le passage des coureurs, il peut aussi si besoin refroidir la chaussée en l’arrosant. Il est donc un maillon important de la chaîne assurant la sécurité des cyclistes.

Il permet aussi d’assurer une belle visibilité au département des Vosges. Cette année, le Gros Léon sera notamment visible à Lorient, Brest, Amiens, Valence, Pau, Carcassonne et Paris…

Notons qu’en-dehors de la période du Tour de France, ce camion est affecté au Centre d’Exploitation de La Bresse et assure le fauchage en été et le déneigement en hiver.