Dans les Vosges, les bars devront restés fermés de 22 h à 6 h.

Alors que les rumeurs vont bon train et que l’inquiétude gagne différents corps de métier sur un éventuel couvre-feu dans le département des Vosges, voire un possible re-confinement, le préfet des Vosges Pierre Ory vient de confirmer un durcissement des mesures sanitaires.

Il observe une forte dégradation sanitaire dans le département des Vosges, avec un taux d’incidence du virus de 262, alors qu’il n’était que de 50,6 le 12 octobre dernier et de 17,8 le 1er octobre. Des chiffres qui suivent la même courbe que ceux du taux de positivité, passés de 2 % début octobre à 12,5 % aujourd’hui.

A ce jour, 46 personnes sont hospitalisées dont 5 en service de réanimation. Des chiffres inquiétant qui font réagir le préfet par un communiqué officiel : « Afin de limiter la propagation du virus et éviter la saturation de nos hôpitaux et des places disponibles en réanimation, Pierre Ory, Préfet des Vosges, a souhaité, dès aujourd’hui et en concertation avec les parlementaires et les élus locaux, renforcer les mesures applicables dans les Vosges. Le port du masque, obligatoire par décret dans les établissements recevant du public, le devient pour les personnes de onze ans et plus, dans tout rassemblement ou activité organisé sur la voie publique (plus de 6 personnes présentes). L’obligation de porter le masque dans les marchés non couverts et les événements de type brocante reste en vigueur, ainsi qu’aux abords de certains établissements recevant du public (ERP) (crèches, écoles, collèges, lycées, établissements d’enseignement universitaires, gares, arrêts de bus). »

Voici les mesures qui seront applicables dès mercredi 28 octobre :

  • la fermeture des bars et restaurants (ERP de type N) de 22h à 6h, y compris les bars et restaurants situés dans les hôtels (ERP de type O) mais également les bars qui ne sont pas classés en débit de boissons.
  • l’interdiction de tous rassemblements ou réunions à caractère festif dans l’ensemble des ERP (et pas uniquement dans les ERP de type L : salles polyvalentes, des fêtes etc.).
  • l’interdiction des buvettes, points de restauration debout, les apéritifs, cocktails, vins d’honneur, goûters, « pots », moments de convivialité dans tous les ERP à l’occasion des rassemblements, réunions ou activités de plus de six personnes.
  • l’obligation pour les gérants des bars et restaurants (ERP de type N) de tenir à jour un cahier de rappel.
  • l’interdiction de consommation d’alcool sur la voie publique et diffusion de musique amplifiée et toutes activités musicales pouvant être audibles sur la voie publique favorisant le regroupement de personnes entre 22h et 6h.

Pour rappel, voici les mesures déjà en place depuis l’instauration de l’état d’urgence :

  • l’interdiction de tous rassemblements de plus de 5 000 personnes quelle qu’en soit la nature (culturels, festifs, sportifs).
  • l’interdiction de tous les rassemblements de plus de 6 personnes sur la voie publique sauf quelques exceptions.
  • le port du masque obligatoire dans tous les ERP clos, les transports en communs (y compris en zone d’attente), les marchés non couverts.
  • l’instauration d’un protocole renforcé pour tous les bars et restaurants.
  • le respect des règles de distanciation d’un siège sur deux dans les ERP, clos ou ouverts, où les places sont assises.