© Fotolia
- Publicité -MINIBANNIEREMISS-LORRAINE2-1
- Publicité -MINIBANNIEREMISS-LORRAINE-2

Notre oreille n’est-elle pas trop sollicitée par les nouvelles technologies ? La 20ème édition de la Journée nationale de l’Audition (JNA), qui aura lieu le 9 mars 2017, va tenter d’apporter des éléments de réponse à cette question.

Baptisée la « journée sans smartphone », ce nouveau rendez-vous est une date phare dans le milieu de l’audition. L’association JNA présidée par le Professeur Jean-Luc Puel cible cette année les téléphones portables et autres baladeurs qui comporteraient des risques pour la santé auditive. Notre nouveau mode de vie ultra-connecté est-il une menace pour nos oreilles ? Aujourd’hui 75 % de la population mondiale possède un smartphone. Dès l’âge de 10 ans, cet objet est intégré dans le quotidien et considéré comme un moyen de communication indispensable.

Cela va même plus loin puisque pour certains le smartphone est un objet transitionnel qui est en permanence dans leurs mains, sur la table de nuit… créant ainsi une véritable addiction. Cet accessoire nous permet de communiquer, regarder des vidéos, écouter de la musique… mais peut aussi créer un état de stress constant avec le besoin de toujours resté informé via les mails, les messages, les notifications.

Un cercle vicieux

Des études démontrent que l’addiction créée par le smartphone engendre du stress, des troubles du sommeil et de dépression. Cette dépendance mène dans certains cas à un « burn-out numérique ». A cela s’ajoute les heures d’écoute quotidiennes de musiques, vidéos et conversations téléphoniques. La fatigue auditive peut apparaitre à ce moment et être amplifiée avec le stress… (Source : http://www.journee-audition.org)

Qu’est-ce que c’est la nomophobie ?

C’est un mot qui définit la peur excessive d’être séparé de son téléphone mobile. Ce terme récent est né de la contraction de l’expression anglaise « no mobile-phone phobia ».

Zoom sur…

Le livre « Vos gueules les acouphènes », paru aux éditions Guy Trédaniel. L’auteur de cet ouvrage, le comédien Frédéric Deban (Sous le Soleil) devenu sourd le jour de ses 50 ans, raconte l’enfer de son quotidien et le véritable parc􏰃􏰀our􏰃s d’errance médicale qu’il a vécu passant dans les mains de nombreux médecins. L’acteur est également devenu parrain􏰁 de l’asso􏰀ciation France Acouphènes et de l’asso􏰀ciation􏰁 JNA (Journée Nationale de l’Audition).