Vainqueur (5-1) à domicile, le Gamyo a subi la loi de Rouen à l'extérieur (6-2).
© Didier Cuesta

Et de 3 ! Après l’admirable victoire (5-1) du Gamyo Epinal, contre Rouen, le 3 janvier dernier, les hommes de Brad Gratton n’ont pas enregistré la moindre victoire. Trois déplacements chez les ténors du championnat de Ligue Magnus où les Spinaliens n’ont inscrit que 4 buts, contre 19 encaissés : à Grenoble (8-0), à Amiens (5-2) et ce dimanche à Rouen (6-2).

Le match

Dès l’entame de la partie, les deux formations semblaient vouloir faire la différence. D’un côté un Gamyo volontaire, désirant redresser la barre après deux mauvais matchs et de l’autre des Dragons de Rouen qui ont l’envie de rectifier le tir après la claque subie à Epinal et voulant reprendre le leadership en championnat.

Pourtant, après un jeu globalement équilibré, c’est Rouen qui ouvrira la marque par Guttig (13e), en supériorité numérique. Un but qui fera mal aux Spinaliens puisqu’ils encaisseront la bagatelle de trois autres pions en moins de 6 minutes : Deschamps (15e et 19e) et Chakiachvili (18e).

C’est dans la seconde période que les locaux assoiront leur domination en dominant outrageusement les débats : 15 actions concrètes contre 8 pour Epinal. Une domination qui paiera puisque les Rouennais inscriront un cinquième but par Bedin (25e).

Le match semblait déjà plié a l’entame du dernier tiers-temps (5-0) pour des Spinaliens loin d’être au niveau. Pourtant, le but de Ryan McDonough (49e), redonnera le sourire au Gamyo, qui retrouvera la possession du palet. Un retour au jeu qui offrira un second but distillé par Matt Carter, 21 petites secondes plus tard. Et si Epinal revenait dans le match ? Quelques supporters l’ont espéré, jusqu’à ce que Ritz n’ajoute un sixième but pour Rouen (57e).

Le bilan

Le Gamyo Epinal s’incline sur la glace de Rouen (6-2) mais aura laissé entrevoir un léger mieux en fin de match. La réception de Gap, ce mardi 16 janvier, à 20h15, sur la glace de Poissompré, pourrait permettre à Epinal de lancer une nouvelle série positive, en cas de victoire, afin de s’assurer une place en playoffs.