La bonne entrée en jeu d'Arnold Lemb a contribué à la victoire du SAS Foot.
© Jordane Rommevaux
- Publicité -CPAM_des_Vosges_mini_banniere_web_semaine_43-1

Gros soulagement dans les rangs du SAS Epinal, ce vendredi 14 avril, à l’occasion de la victoire (1-0) décrochée par les Boutons d’Or face à l’USL Dunkerque, second du classement de National et favori à la montée en Ligue 2. Une grande première cette saison pour l’équipe spinalienne dernière du championnat, puisque les hommes de Xavier Collin n’avaient pas encore remporté la moindre victoire à domicile, en Championnat.

Le match

« 6 matchs pour 6 finales, la remontada » avaient affiché en gros les supporters spinaliens, lors de l’entrée en jeu des footballeurs locaux et Dunkerquois, à l’occasion de la 29e journée de championnat de National. 6 matchs pour quitter la dernière place du championnat et surtout sortir de la zone rouge, pour décrocher le maintien au troisième échelon national. Un défi à la hauteur des hommes de Xavier Collin ? Peu en était convaincu malgré la belle victoire obtenue à Béziers (1-2), la semaine dernière, pourtant, dès le coup d’envoi de la rencontre, le SAS Epinal jouait le coup à fond et affichait un jeu décomplexé et très sérieux en défense. En face, Dunkerque qui vise officiellement la montée en L2, qui occupe la 2e place du classement, ne parvenait pas à se procurer d’actions dangereuses. Au contraire des Spinaliens qui étaient pressants sur les différents contres orchestrés par le jeune Ibrahim Sissoko. Il faudra attendre la 18e minute de jeu pour voir la première grosse action des visiteurs par Fachan, sur une frappe à l’entrée de la surface. Si Epinal parvenait toujours à éloigner les attaques visiteuses, il ne parvenait pas à procurer d’actions décisives. Pourtant, sur un contre pressé par Sissoko, un défenseur nordiste sera proche de tromper son portier et dans l’action qui suivra, c’est Jean-Jacques Rocchi qui était proche d’ouvrir la marque mais Loïc Meyer sauvera les siens. C’est au retour des vestiaires, pour la seconde mi-temps, qu’on sentait Dunkerque plus emprunté. Mais le score n’évoluera pas pour autant et c’est même le SAS Epinal qui finira par se procurer les actions les plus dangereuses, grâce aux entrées d’Arnold Lemb et Valentin Focki. La fin de match approchait et le score restait nul et vierge, seulement, on sentait les spinaliens capables de créer l’exploit. Et sur un coup franc parfaitement tiré à l’entrée de la surface, Samuel Guibert trouvera la tête de Meyer qui réussissait à offrir la victoire à Epinal (89e). Un coup de massue que Dunkerque ne relèvera plus. Epinal peut savourer sa première victoire de la saison et revient à 2 points du premier non-relégable.

Réaction :

Xavier Collin, coach du SAS Epinal : « Cette victoire, elle fait vraiment plaisir car on avait demandé aux joueurs d’espérer, d’y croire et ils l’ont fait. Il faut féliciter les joueurs car c’est la victoire d’un groupe, avec des gars qui étaient blessés et ont eu la volonté de jouer et de gagner. Ca nous permet de continuer à espérer. On est revenu dans la course donc à nous de poursuivre. C’était un match très moyen sur le plan technique, contre une équipe physique qui est 2e. Parfois, on se dit qu’on a pas grand chose à leur envier. Il a fallu savoir aller au combat. Les semaines d’entraînement ne sont pas simples mais j’ai la chance d’avoir un groupe très réceptif, qui manquait d’efficacité. Si on était amené à se maintenir, je suis sûr que ce groupe pourrait faire de grandes choses à l’avenir. Notre objectif de départ était de construire une équipe compétitive sur les 3 ans à venir et c’est ce qu’on fait. On a perdu des points importants comme contre des équipes comme Belfort ou Sedan, mais on ne refait pas l’histoire ».