Samedi 6 juillet, le 106e Tour de France cycliste s’élancera de Bruxelles pour trois semaines de course. En préambule, la veille, c’est un peloton exclusivement composé de femmes qui prendra le départ, avec dans ses rangs la Vosgienne Aline Clément.

Depuis 5 ans, une équipe amateure de femmes cyclistes se lance le défi de réaliser l’intégralité des étapes du Tour de France, un jour avant les hommes. L’objectif du projet « Donnons des elles au vélo J-1 » est d’assurer la promotion du cyclisme au féminin sur les routes de France et agir pour l’organisation d’une course par étapes féminine médiatisée en France, qui n’existe plus depuis 1989.

Cette année, un peloton de 13 femmes (3 en 2015, 7 en 2016, 11 en 2017 et 13 déjà en 2018) s’engagera sur les routes du Tour du 5 au 27 juillet. Soutenues par l’UCI, le Ministère des Sports, le Secrétariat d’Etat chargé de l’égalité entre les femmes et les hommes, le Parlement Européen et l’ONU, elles devront réaliser 3 500 km en 21 jours.

La Gringeaude Aline Clément est investie dans le projet depuis deux ans. « Vosgienne pure souche, j’aurai à cœur de vous accueillir au départ de l’étape Saint-Dié / Colmar du mardi 9 juillet, explique-t-elle. J’aimerais vraiment faire de ce départ un grand moment ! Le rdv est fixé à 8 h devant la Tour de la Liberté pour un accueil café brioche avec élus, partenaires et médias puis le départ sera donné vers 8 h 30 ».

Interview vidéo :

Extrait du communiqué de presse :

« Les femmes représentent moins de 10% des licenciés à la Fédération Française de Cyclisme et l’accès au haut niveau leur est beaucoup plus difficile que pour les hommes. Elles sont parfaitement capables de réaliser des épreuves de grande envergure et pourtant seuls les hommes ont le privilège de prendre le départ de la Grande Boucle. Pourquoi ? C’est pour lutter contre cette inégalité que le Club Omnisports de Courcouronnes Cyclisme Féminin (COCCF) a vu le jour en 2014 et s’efforce de faire évoluer les mentalités.

Nous ne faisons pas le Tour de France féminin, nous n’en avons ni les qualités, ni la prétention, mais nous “manifestons” par l’action pour une réelle reconnaissance du cyclisme féminin en France et une réelle parité hommes / femmes dans le but de remettre à l’ordre du jour un Tour Féminin pour les Pro, cela en réalisant toutes les étapes un jour avant les hommes et en invitant toutes les personnes pour qui ce message a du sens à nous rejoindre sur la route ! »

Toutes les informations concernant Donnons des elles au vélo J-1 sont sur la page Facebook.