3.3 C
Épinal
24 février 2018 21:10
Cyclo-cross : Steve Chainel est champion de France !

Cyclo-cross : Steve Chainel est champion de France !

5681
Steve Chainel sur le podium après sa victoire ce dimanche
© FFC

On se disait avant la course que c’était peut-être enfin son année. A 34 ans, le Vosgien Steve Chainel a été sacré champion de France Elite de cyclo-cross ce dimanche sur le circuit de Quelneuc (Morbihan) après une course maîtrisée de bout en bout.

Le Stéphanois, coureur et manager de l’équipe Chazal-Canyon, avait déjà montré de belles choses depuis le début de la saison, en Coupe de France notamment. Il prit un bon départ et dès la mi-course, il menait la danse avec une vingtaine de secondes d’avance sur ses poursuivants.

Steve Chainel, appliqué et déterminé, a réussi à conserver la tête pour finir devant le nonuple champion de France Francis Mourey. Arnold Jeannesson complète le podium. Le favori et tenant du titre, Clément Venturini, a été victime d’une défaillance.

Longtemps abonné aux places d’honneur (trois fois deuxième). Il trouve enfin, trois ans après être redescendu chez les amateurs, la juste récompense de son travail presque 20 ans après son titre de champion de France juniors (1999).

La réaction du Vosgien après son sacre : « Francis Mourey m’a battu pendant dix ans, et quelque part je l’idôlatrais. J’ai vu aussi en course que Clément n’était pas dans un grand jour, moi quand je décide de partir seul, je crève mais je ne l’ai pas crié à mon staff. Je ne voulais pas les affoler. J’ai vraiment hâte d’enfiler ce maillot tricolore que j’attends depuis si longtemps. Certes, j’ai 34 ans cette année, mais dans ma tête je n’ai que 18-19 ans. Il y a des jeunes au sein de mon équipe. Je me bats aussi pour eux, pour monter une équipe encore plus forte, car mon but est qu’un jour un coureur français soit sacré Champion du Monde chez les élite. C’est une énorme émotion, je vis en plus ces moments en compagnie de mes enfants, de mes parents, de mon staff. Je gagne aussi pour eux, pour mon équipe qui me soutient, et croit en nous. Je remercie mon entraîneur qui m’a sorti de ma zone de confort ».

Capture d’écran

Chez les dames, à noter la victoire de Pauline Ferrand-Prévot, compagne de Julien Absalon, devant Caroline Mani et Marlène Petit.