- Publicité -MIB_SVB_SEPT2018-2

Cette fois, tous les matches du 8e tour de la Coupe de France ont été joués. La dernière rencontre au programme entre Epinal (N2) et Le Blanc-Mesnil (N3) disputée ce dimanche à la Colombière avait ceci de particulier que les deux équipes savaient quel serait leur adversaire début janvier en 32e de finale en cas de succès (Sannois Saint-Gratien).

Reportée une semaine plus tôt en raison des conditions météo, la rencontre a pu se dérouler grâce au gros travail effectué par les bénévoles et car, avec le concours de la Fédération, la pelouse avait été bâchée des jeudi. Malgré l’avantage hiérarchique, le SAS se méfiait de cette formation de Seine-Saint-Denis qui pointe en cinquième position de son groupe Ile-de-France (5 victoires, 2 nuls, 3 défaites). Le club présidé par l’ancien ministre Eric Besson a annoncé l’ambition de rallier le National 1 dans les 5 ans.

Privé de Meyer, Kodjia (suspendus), Baï (reprise) et Madihi (blessé), le coach spinalien Xavier Collin alignait Tango et Cestor en charnière centrale et Théo Gazagnes en sentinelle au milieu de terrain, accompagné un cran plus haut par Jérémy Colin et Mohamed Lahiri. Fofana, Segbe et Haguy étaient chargés de l’animation offensive. En face, Alain M’Boma, coach du Blanc-Mesnil, ne disposait pas non plus de toutes ses forces vives (5 absences).

Après une première occasion dangereuse pour les visiteurs, annihilée par Olivier Robin (4e), ce sont les locaux qui ouvraient la marque dès la 6e grâce à Haguy, parfaitement servi par Fofana (6e, 1-0). Au quart d’heure de jeu, le SAS passait proche du break mais Hamou Cissé repoussait brillamment le coup franc de Colin. A contrario, à la suite d’une perte de balle plein axe, l’ancien professionnel sénégalais passé par le FC Metz Victor Mendy confondait Robin et égalisait pour Le Blanc Mesnil avant la mi-temps (40e, 1-1).

A la reprise, tout restait à faire pour les deux équipes. Peu avant l’heure de jeu, Labhiri se procurait une première opportunité mais sa frappe enroulée était détournée en corner par Cissé, à nouveau décisif dans la minute suivante sur une frappe puissante de Colin (59e, 1-1). A l’approche du dernier quart d’heure, Epinal intensifiait son pressing et après une belle frappe de Fofana, reprenait logiquement l’avantage sur une tête de Segbè, seul aux 6 mètres à la réception d’un centre de Haguy (77e, 2-1).

Les deux coaches décidaient alors de faire leurs premiers changements. Côté Epinal, Konté puis El Kasmi entraient en jeu en lieu et place de Fofana et Segbè. A quelques secondes de la fin du temps réglementaire, Olivier Robin s’interposait devant Victor Mendy, dont la tête prenait la direction des filets. Le Blanc Mesnil avait laissé passer sa chance.

Il fallait le faire, Epinal se qualifie donc pour les 32e de finale et s’assure au passage 42 500 euros de dotation fédérale. Début janvier (samedi 6 ou dimanche 7), le dernier club vosgien en lice n’aura pas les faveurs des pronostics sur la pelouse d’une équipe hiérarchiquement supérieure, Sannois Saint-Gratien, un promu qui réalise un début de saison honorable en National 1 (10e après 14 journées) mais aura un coup à jouer.

Prochain match pour le SAS samedi prochain à nouveau à la Colombière face à Jura-Sud en championnat de N2 (18h). Le dernier match de l’année, ce sera le mercredi suivant (20 décembre) sur le terrain de Montceau. La rencontre à Chasselay, initialement prévue ce dimanche, n’a pas encore été reprogrammée.

Qualification pour les 32es de finale de Coupe de France

CdF | Victoire et qualification pour les 32es de finale face à l'Entente SSG 🏆En attendant les boutons d'or vous souhaite une bonne soirée ⚽️😎👌

Publié par SAS Football Epinal Officiel sur dimanche 10 décembre 2017