Dès le départ du cross long, le Vosgien Mohamed Moussaoui s'est placé aux avant-postes. Auteur d'une belle course, il termine finalement 4e
© JR

Cette édition vosgienne des championnats de France de cross-country restera sans doute quelques temps à l’esprit des quelque 4 000 coureurs engagés durant le week-end. En raison tout d’abord des conditions climatiques difficiles, du vent et de la boue qui a collé aux chaussures mais aussi de l’ambiance qui a régné et de l’organisation sans faille.

Depuis vendredi, journée inaugurale réservée aux scolaires, et jusqu’à ce dimanche, Vittel a accueilli pour la troisième fois de son histoire (après 1972 et 1994) l’événement phare de la fédération française d’athlétisme. Sur le site idoine de l’hippodrome, le long duquel 15 000 spectateurs s’étaient massés, une pluie de titres a été décernée.

Les intempéries de ce dimanche matin ont laissé la place durant l’après-midi à un temps plus sec et même à quelques belles éclaircies, le vent, lui, ne cessant pas de souffler. Le parcours, exigeant et technique, s’est transformé en véritable bourbier au fil des courses disputées, mettant les organismes et les nerfs à rude épreuve.

Malgré la tristesse qui s’était emparée des cœurs suite au décès, dans la nuit de vendredi à samedi, de l’élu vittellois Antoine Borowski, victime quelques semaines plus tôt d’une  chute à vélo, ce rendez-vous national a tenu toutes ses promesses et la cité thermale a prouvé une fois de plus sa capacité à organiser de beaux et grands événements sportifs.

Sur le plan sportif justement, que retenir ? Sur l’épreuve reine, le cross long masculin (10,2 km), le Spinalien de l’AVEC Mohamed Moussaoui, qui avait fait de ce rendez-vous à domicile un des principaux objectifs de sa saison, a terminé au pied du podium d’une course remportée par Emmanuel Roudolff-Levisse (6e au scratch, 4e Français). Il est allé au bout de lui-même, poussé par de nombreux supporters…

Réaction de Mohamed Moussaoui qui prend une très belle 4e place !

Publiée par 100% Vosges sur Dimanche 10 mars 2019

 

Chez les dames (9,1 km), Liv Westphal (Entente Sarthe Athlétisme) devient championne de France. A noter la 38e place de la Vosgienne Laurane Picoche, championne de France de cross en 2012. La jeune maman bellifontaine termine deux rangs devant la Vosgienne d’adoption Sarah Vieuille, championne de France de trail en 2017.

Sur le cross court, Djilali Bedrani et Claire Perrault conservent leur titre. Chez les juniors, la Vosgienne Marlène Candau prend une belle 10e place.

Réaction d'Anthony Léon à l'arrivée du cross long des championnats de France à Vittel

Publiée par 100% Vosges sur Dimanche 10 mars 2019

Réaction de Thomas Sayer à l'arrivée du cross long des championnats de France à Vittel

Publiée par 100% Vosges sur Dimanche 10 mars 2019

Retrouvez notre galerie photos et nos vidéos live ici

 

Le mot des dirigeants

André Giraud, Président de la Fédération Française d’Athlétisme : « Cette édition 2019 a confirmé combien les « France » de cross-country sont les championnats les plus populaires de l’athlétisme, avec des milliers d’athlètes engagés, des centaines de clubs représentés, et quelque 15.000 spectateurs rassemblés ce week-end à Vittel, soit une des plus fortes affluences enregistrées sur cet événement. Malgré des conditions climatiques difficiles, nous avons assisté à une grande célébration de l’athlétisme. Toutes les conditions sont aujourd’hui réunies pour envisager le renforcement de notre collaboration avec la Région Grand Est et pour que Vittel devienne une place forte de l’athlétisme français. »

Patrice Gergès, Directeur Technique National : « Sur un parcours rendu particulièrement compliqué par le vent, la pluie et la boue, les jeunes athlètes ont montré des qualités réellement impressionnantes. Nous avions assisté, la semaine dernière aux championnats d’Europe en salle de Glasgow, à l’émergence d’une génération prometteuse sur piste ; nous assistons aujourd’hui au même phénomène sur le cross : la jeune génération, des minimes aux espoirs, possède de nombreux talents. A nous de la couver et de l’aider à éclore au plus haut niveau désormais. »