Sidibé et ses coéquipiers du GET Vosges sont proches du maintien.
© Jordane Rommevaux

Il n’a pas fallu longtemps aux hommes de Laurent Mathis pour réussir à se défaire des joueurs du Centre Fédéral. La défaite de Recy contre ce même Centre Fédéral la semaine aura surtout permis aux Golbéo-spinalo-thaonnais de ne pas prendre cet adversaire à la légère. Et malgré un début de match serré, les Vosgiens l’emportent (77-85) et se rapprochent un peu plus du maintien.

Le match

Malgré la parfaite ouverture du score à 3 points par Ibrahima Sidibé, c’est bel et bien les locaux qui prendront le meilleur envol en offrant un jeu fluide, tout passe et en rapidité (12-6, 5e). Galvanisés par la victoire de la semaine précédentes, les jeunes du Centre Fédéral semblaient tenir la dragée haute à un GET Vosges cueilli à froid, mais il parviendra enfin à pauser son jeu (15-25) en fin de premier quart-temps.

Et la suite du match n’offrira qu’un jeu à sens unique que les Vosgiens domineront sans trop forcer (37-44, à la mi-temps). Seulement, à l’image du début de match, le retour des vestiaires des Golbéens sera à nouveau manqué et permettra aux locaux de revenir dans le match (48-51, 25e).

Mais les Spinaliens sauront se reprendre au meilleur moment et à se redonner une avance confortable à l’amorce du dernier quart-temps (55-70). Un 4e quart qui ne laissera aucun suspens aux spectateurs et qui verra logiquement la victoire du GET Vosges (77-85).

Les stats

Une victoire collective intéressante pour le GET Vosges qui peut entrevoir sereinement la suite de la compétition, dans l’objectif d’obtenir le maintien. On notera 4 performances notables dans les rangs vosgiens : William Pfister (8 points, 12 rebonds), Loïc Gigant (14 points, 3 rebonds, 3 passes), Namory Boundy (16 points, 3 rebonds) et Samba Balareya (21 points, 3 rebonds).