Défaits à Orchies, le GET Vosges devra se reprendre contre le Centre Fédéral, la semaine prochaine.
© Jordane Rommevaux

En mauvaise posture dans le classement de Nationale 1, depuis de longues semaines, les basketteurs du GET Vosges se rendaient à Orchies, ce samedi 10 février, pour la 21e journée de championnat. Une rencontre entre mal-classés, qui semblait idéale pour se relancer en championnat et inverser cette spirale négative. Seulement, malgré une bonne première mi-temps, très équilibrée, les hommes de Laurent Mathis s’inclinent (82-71) et perdent encore plus de points contre leurs adversaires directs, puisque Sorgues l’a emporté contre Saint-Quentin (84-73).

Le match

C’est avec une grosse envie de bien faire que les basketteurs Golbéo-spinalo-thaonnais débarquaient à Orchies, en ayant le désir de faire un coup face à un adversaire qui ne compte qu’un point de plus au classement. Et les premières minutes de la partie offraient un jeu intéressant et offensif dans chaque camp. Si les locaux dominaient le début de match (8-4, 3e ; 10-6, 4e) les Vosgiens ne tardaient pas à faire leur retour au score, par une belle adresse retrouver de Massé Doumbé notamment (11-11, 5e). Un score équitable qui ne favorisera aucun des deux camps à la fin du premier quart-temps (27-27).

C’est en début de seconde période que les locaux allaient stopper les attaques Spinaliennes et permettre une envolée au score des joueurs d’Orchies (38-29, 15e). Et malgré un réveil tardif des visiteurs, à l’approche de la mi-temps, c’est avec 11 points de débours que les Golbéens rentraient aux vestiaires (48-37).

« Stopper l’hémorragie, tout en retrouvant de la réussite offensive », tels étaient les mots que le coach Laurent Mathis a certainement utilisé pour remobiliser ses troupes, seulement les basketteurs locaux, portés par des supporters Orchesiens venus en nombre dans la Pevele Arena, continueront d’accentuer leur avance au tableau d’affichage (64-43, 25e). Et malgré un léger sursaut d’orgueil à l’approche de l’ultime quart-temps (68-52), la victoire semblait à nouveau fuir les Vosgiens.

Des visiteurs qui joueront finalement crânement leur chance dans cette fin de match, avec un retour au jeu, sans pression, globalement réussi (73-61, 35e). Mais, le réveil était trop tardif et le GET Vosges ne fera jamais son retour dans la partie. Il s’incline (82-71) et doit déjà parfaitement préparer son match contre le Centre Fédéral, vendredi 16 février, pour retrouver la victoire.

Les stats

Tout n’est pas à jeter dans cette rencontrer, où les Vosgiens ont alterné entre le bon et le moins bon. On notera l’efficacité d’Alexis Thomas dans la raquette (10 points, 6 rebonds) ou de Madiop Ndiaye (10 points, 9 rebonds). La bonne surprise du soir, côté vosgien, a été le match correct de Bassa Doumbé (12 points).