Très belle fin de saison régulière pour les basketteurs du GET Vosges.
© Jordane Rommevaux
- Publicité -CPAM_des_Vosges_mini_banniere_web_semaine_43-1

Deux univers d’écart ! C’est le constat que pouvait faire des nombreux spectateurs qui ont pu assister à la magistrale victoire du GET Vosges contre Rennes (111-60). Un avis logique aussi, après avoir observé les dunkers fous ou plutôt les Barjots Dunkers, comme ils se surnomment, qui ont enflammé le Palais des sports spinalien, à la mi-temps et à la fin de la rencontre, comme pour annoncer d’un ton solennel : place aux playoffs désormais.

Le match

Les spectateurs ont largement répondu présent pour ce dernier match de la saison régulière, à domicile, du GET Vosges, qui accueillait la faible équipe de Rennes, candidat malheureux à la relégation en Nationale 2. Un niveau d’écart semblait séparé les deux formations puisque le GET Vosges ambitionne, lui, d’enregistrer une nouvelle victoire pour conforter sa 4e place au classement. Une position idéale dans l’optique des playoffs. Et dès le premier quart-temps, les hommes de Laurent Mathis abordaient le match sans se poser de question. Dominateur dans tous les compartiments du jeu, les Golbéens s’offraient rapidement 11 points d’avance (15-4, 5e minute de jeu). Si les visiteurs tentaient de réagir à plusieurs reprises à 3 points par son « pistolero maison » Zivkovic (24 points), c’est le GET Vosges qui finira le quart-temps en tête (28-13). Et rien ne semblait déconcentrer les coéquipiers du capitaine Loïc Gigant. Malgré l’absence de l’intérieur américain Kyle Tresnak, les Spinaliens continuaient à dérouler en gardant à distance son adversaire (37-24, 15e). Le public assistera même à de belles actions individuelles de Slobodan Ocokoljc (14 points, 4 rebonds) ou de Guillaume Payen-Boucard (16 points, 6 rebonds), qui permettront aux Vosgiens de finir la mi-temps avec 20 points d’avance (53-33). Un matelat très confortable qui permettra aux Spinaliens de réaliser une seconde mi-temps avec le sourire, après avoir assisté au show de dunks de la pause. Tout semblait réussir aux Gettistes qui augmenteront toujours plus leur avance, pour aborder l’ultime quart-temps avec 38 points d’avance (83-45), quasiment du jamais vu à ce niveau à Epinal. Les Vosgiens comme transcendés et les Rennais comme tétanisés, la partie ne sera que de l’attaque-défense, pour se finir par un score de cadets et une victoire XXL du GET Vosges (111-60).

Les stats

Outre le plaisir d’avoir vu le GET Vosges décrocher une victoire historique contre Rennes, les supporters ont surtout pu admirer un jeu individuel et collectif parfait. On notera les excellentes statistiques de Masse Doumbé, proche du Triple-double (8 points, 10 rebonds, 8 passes décisives), de Steven Ricard (18 points, 7 rebonds) ou encore de Jean-François Kebe (13 points, 4 rebonds, 3 passes). A noter aussi qu’ils sont 5 Vosgiens à avoir dépassés les 13 points.