Bel exploit de l'ASRTT Etival, qui se qualifie pour les demi-finales de leur Coupe d'Europe.
- Publicité -MIB_SVB_SEPT2018-2

Sensation à Grand-Quevilly pour l’ASRTT Etival, qui vient de réaliser l’exploit d’éliminer l’équipe locale et de se qualifier pour les demi-finales de la Coupe d’Europe ETTU. Alors que les Stivaliennes s’étaient inclinées au match aller avec les honneurs (2-3), c’est sans aucun complexe qu’elles débutaient ce match retour.

Et comme si la tâche n’était pas déjà très difficile, l’équipe locale sortait une remplaçante de luxe, pour assurer sa qualification, en alignant la meilleure du championnat de France, la Suédoise Fen Li (ex-championne d’Europe 2013).

C’est d’ailleurs contre Li que la Stivalienne Camélia Iacob débutait la rencontre. Et sans surprise, c’est la numéro 1 française qui empochait ce premier set facilement (11-5 ; 11-4 ; 11-8).

La seconde rencontre opposait Jieni Shao à la redoutable Kim Hayeong. Une opposition serrée entre les deux joueuses puisque, si la Normande s’était fait dominer à l’aller, elle comptait bien offrir ce second point à Grand-Quevilly. C’était sans compter sur la Vosgienne, qui ira jusqu’au bout d’elle-même pour offrir ce premier point à Etival (14-12 ; 3-11 ; 8-11 ; 17-15 ; 5-11).

Le 3e match opposait Galia Dvorak à la Stivalienne Maria Dolgikh. Et c’est la Vosgienne qui surprendra son adversaire. Elle écrasera la joueuse locale et offrira un second point à Etival (8-11 ; 5-11 ; 3-11).

Une victoire dans ce set et Jieni Shao offrirait la qualification à Etival. Seulement, c’est contre la fameuse Fen Li qu’il fallait l’obtenir. Et après deux sets parfaitement obtenus par la Vosgienne, c’est la favorite qui permettra à Grand-Quevilly d’égaliser (7-11 ; 8-11 ; 11-7 ; 11-7 ; 11-7).

Avec cette égalisation, Grand-Quevilly s’offrait un pied en demi-finale. Il faudrait une victoire dans le dernier match de Camélia Iacob contre Kim Hayeong, avec un score avantageux, pour espérer renverser la tendance. Et ce qui était rêvé se réalisera puisque la Vosgienne l’emportera en 3 sets (5-11 ; 12-14 ; 5-11).

Et après quelques comptes de sets, c’est avec un grand bonheur que les Stivaliennes pouvaient fêter leur qualification, en l’emportant (2-3) au match retour, avec un plus grand nombre de sets remportés.

Il faudra attendre dimanche 25 février, le match retour entre les Espagnoles de l’UCAM Cartagena et Girbau-Vic. A l’aller, Girbau l’avait emporté (3-1) à domicile.

www.ettu.org