Un peloton de cycliste régionaux pour le fameux Prix de Harol.
© B. Toussaint
- Publicité -MINIBANNIEREMISS-LORRAINE2-1
- Publicité -MINIBANNIEREMISS-LORRAINE-2

C’est la course cycliste la plus redoutée de l’été dans le Grand-Est. Outre les conditions climatiques qui sont souvent incertaines et qui réservent généralement un temps sec et aride, ponctué par quelques averses orageuses piégeuses pour les coureurs, c’est surtout son dénivelé qui a fait sa réputation, puisque la Côte d’Henriau ouverte à tous les vents s’offre un passage à 17 %.

Un véritable mur à franchir à cinq reprises car les organisateurs ont réservé un tracé en boucle de 19,6 km, à faire cinq fois, pour une épreuve qui totalisera 98 km. Après un départ proche de la mairie d’Harol à 14h15, les coureurs passeront Le Ménil, Saucenot et la Cruaule, avant un retour à Harol.

Une épreuve historique qui a souri aux meilleurs vosgiens : Dominique Arnould (1991), Steve Chainel (2000), Rayane Bouhanni (2014) ou Christophe Bétard (2015). Qui aura les jambes pour leur succéder ?

Prix de Harol

Dimanche 6 août, 14 h 15

Harol

www.veloceclubepinal.fr