© AFP PHOTO ERIC PIERMONT

(AFP) – Le groupe de technologies Thales a annoncé mercredi avoir remporté un contrat d’environ 153 millions d’euros pour fournir différents équipements de supervision et de communication au nouveau tronçon sud-ouest du métro automatique de Sydney.

Le contrat comprend un système de supervision et de commande centralisée du réseau et un système de communication connectant les équipements d’annonces au public, d’information des voyageurs et de vidéoprotection via un système centralisé, a précisé le groupe français dans un communiqué.

Dans le prolongement de la partie nord-ouest du nouveau métro de Sydney (Sydney Metro North West) inaugurée en mai, le tronçon City & Southwest mesurera 66 kilomètres et desservira notamment via 31 stations le quartier d’affaires (CBD) et le port de Sydney.

Le prolongement consiste à créer une nouvelle ligne de 15 km qui desservira sept nouvelles stations et à convertir aux normes du métro les 13 km de la ligne de train suburbaine actuelle, en rénovant 11 stations existantes.

La mise en service de la deuxième phase est prévue pour 2024.

L’ensemble de cette ligne de métro est construite et exploitée par le consortium Northwest Rapid Transit (NRT), qui comprend notamment l’opérateur du métro de Hong Kong MTR et le groupe de BTP australien John Holland. 

Thales, qui emploie 80.000 personnes dans 68 pays et a réalisé en 2018 un chiffre d’affaires de 19 milliards d’euros, fournit des systèmes à plus de 100 lignes de métro dans 46 villes du monde.

Le 22 novembre, le constructeur ferroviaire Alstom avait annoncé avoir remporté un contrat de 350 millions d’euros pour apporter 23 rames de six voitures et la signalisation au même tronçon sud-ouest du métro de Sydney.

Alstom avait déjà fourni 22 rames pour la première phase de ce métro au nord-ouest de la métropole australienne.

source AFP-Relaxnews