© Dmitriy Kovyazin/Istock.com

(AFP) – Le château de Chambord, chef d’oeuvre de la Renaissance né du rêve de François 1er, a accueilli 1.017.836 visiteurs en 2018, dépassant pour la seconde année consécutive le million de visiteurs, fait inédit dans son histoire.

Parmi les visiteurs du domaine national, 38 % sont étrangers, en premier lieu les touristes américains, suivis par les Chinois, dont le nombre est en hausse de 22% par rapport à l’année précédente, puis viennent les Espagnols et les Allemands, précise-t-on au service communication du château.

Les premiers visiteurs français sont les habitants du département où se trouve le château, le Loir-et-Cher, les seconds sont des Parisiens, précise-t-on de même source.

Dans le domaine, où sont organisés des expositions, des concerts, des feux d’artifice, des tours en calèche ou en 4X4, deux millions de visiteurs ont été répertoriés.

Né du rêve extravagant du jeune roi François 1er, ce « palais de chasse » incarne autant la puissance de son pouvoir que son esprit visionnaire tourné vers la Renaissance italienne, avec son célèbre escalier à double révolution. Cinq siècles plus tard, le château est inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco.

Outre son intérêt architectural, Chambord dispose d’un parc de 5.440 hectares clos d’un mur long de 32 kilomètres, qui constitue la plus grande chasse présidentielle et forme le plus grand parc forestier clos d’Europe. Plus de 800 cerfs et biches et 1.500 sangliers peuplent ce décor végétal de chênaies, pinèdes, landes, marais et clairières.

source AFP-Relaxnews