© AFP

(AFP) – Une collecte nationale de dons et un appel au mécénat ont été lancés pour la restauration de la grande demeure où est né Charles de Gaulle en 1890 à Lille, et qui est un musée depuis 1983, a annoncé jeudi la Fondation du patrimoine.

Cette campagne est menée par la FdP, en partenariat avec la Fondation Charles de Gaulle, et le Département du Nord. L’objectif de la collecte auprès des particuliers s’élève à 250.000 euros pour un coût total de travaux estimé à 2,5 millions d’euros.

La grande demeure en forme de U du 9 rue Princesse, aux murs crépis de blanc et ornée d’élégantes verrières, que le jeune Charles aura fréquentée dans de multiples séjours, à l’occasion des fêtes et des vacances, a souffert du passage de ses 20.000 visiteurs annuels.

La famille de Gaulle vivaient à Paris mais c’est dans la maison de ses parents que la mère de Charles, Jeanne, lui a donné naissance le 22 novembre 1890.

Cette campagne interviendra à l’occasion d’un triple anniversaire: le 130e anniversaire de la naissance du premier président de la cinquième république en 1890, le 80e de l’appel du 18 juin 1940 et le 50e anniversaire de sa mort le 9 novembre 1970.

Les travaux de restauration et de consolidation de la demeure, meublée sobrement, aujourd’hui monument historique et Maison des Illustres, démarreront en janvier 2020. Elle sera inaugurée le 22 novembre 2020, jour anniversaire du chef de la France libre.

La rénovation permettra de lui redonner son authenticité, de restituer certaines pièces de la vie quotidienne, comme la cuisine, la souillarde, la salle d’eau et la lingerie qui seront recréés à l’identique, d’acquérir et de restaurer du mobilier.

Acquise par le grand-père maternel de Charles de Gaulle, Jules Maillot en 1872, pour y installer sa fabrique de tulle (qu’il cèdera quelques années plus tard), la maison restera dans cette famille jusqu’en 1947. Propriété de la Fondation Charles de Gaulle depuis 1991, elle est gérée depuis 2014 par le département du Nord.

« A travers cette maison et cette famille, c’est un témoignage de la vie quotidienne et du patrimoine du 19e siècle qu’il s’agit de faire vivre pour les générations futures », a commenté Guillaume Poitrinal, président de la FdP.

source AFP-Relaxnews