© Christopher Ames/Istock.com

(AFP) – La directrice générale de la Société d’exploitation de la Tour Eiffel (Sete), Anne Yannick, va quitter ses fonctions « d’un commun accord » avec la mairie de Paris, a-t-elle affirmé jeudi au journal Challenges.

Motif de ce départ, un désaccord sur le futur chantier d’aménagement de l’accueil de la Tour Eiffel, un chantier à 40 millions d’euros financé par la Sete qui doit commencer en 2021 pour s’achever en 2023.

« Nous ne sommes pas tombés d’accord sur la gestion de la maîtrise d’ouvrage et avons décidé d’un commun accord de nous séparer », a affirmé Mme Yannick à Challenges.

« Anne Yannick a fait depuis deux ans un travail exceptionnel à la tête de la Sete, mais nous avons convenu d’un commun accord qu’il était temps de renouveler la direction générale », a confirmé la mairie de Paris à l’AFP.

Selon une source proche du dossier, les relations de Mme Yannick avec le président du Conseil d’administration de la Sete, Bernard Gaudillère, étaient notoirement mauvaises.

La tour Eiffel, inaugurée lors de l’Exposition universelle de 1889, est le monument payant le plus visité au monde, avec de six à sept millions de visiteurs par an.

La Sete est chargée d’exploiter la tour Eiffel dans le cadre d’un contrat de délégation de service public avec la mairie de Paris. Son capital est détenu à 60% par la ville de Paris et à 40% par le département de Paris.

source AFP-Relaxnews