© The Brando
- Publicité -100_468x60

(Relaxnews) – Alors que la Journée de la Terre sensibilisera le 22 avril sur l’urgence de la préservation des ressources naturelles, une étude de Booking.com révèle que 73% des voyageurs ont l’intention de séjourner cette année dans un hébergement éco-responsable au moins une fois. Souvent critiqué pour son empreinte carbone, le luxe réussit aussi parfois à être durable. La preuve par quatre avec ces adresses éco-responsables nichées aux quatre coins de la planète, des établissements qui ont fait de l’environnement plus qu’un élément marketing une véritable philosophie. 

> Polynésie française, Tetiaroa

The Brando

Sanctuaire paradisiaque installé sur l’île de Tetiaroa, à 20 minutes de vol de Tahiti, cher au coeur de Marlon Brando qui en est tombé amoureux lors du tournage « Les Révoltés du Bounty », « The Brando » est devenu l’un des établissements les plus exemplaires en matière de respect de l’environnement, conformément au rêve de l’acteur américain. Si les hôtes doivent obligatoirement réserver au minimum deux nuits, ils sont rafraîchis à l’aide d’un système d’air conditionné qui prévoit de récupérer l’eau de mer à 930 mètres sous l’océan Pacifique pour refroidir le système de climatisation. L’hôtel cinq étoiles est équipé de près de 4.000 panneaux solaires qui couvrent 70% des besoins tandis que des biocarburants fonctionnant à l’huile de noix de coco permettent d’assurer l’énergie nécessaire au fonctionnement de tous les services. Côté baignade, les voyageurs reçoivent gratuitement de la crème solaire sans produit chimique pour éviter de souiller l’eau. Enfin, en ce qui concerne la restauration, un programme de compostage des déchets permet de faire pousser de multiples variétés et de servir un éventail de saveurs, depuis la papaye jusqu’aux aubergines. 

> Antilles, Saint-Barth

Hôtel Manapany

Racheté en 2017 par le groupe B Signature Hotels & Resort, le Manapany a rouvert ses portes en mars 2018, après le passage de l’ouragan Irma qui a ravagé les îles de St Barthélémy et St Martin sept mois plus tôt. Unique éco-resort de l’île de St Barth, l’établissement joue la carte des influences ethniques pour décorer les 43 chambres et suites ancrées dans la roche de l’Anse des Cayes, frappée par les vents que les surfeurs prennent goût à dompter. Pour gagner leur hébergement bâti à flanc de colline, les voyageurs montent à bord de véhicules électriques que ces derniers peuvent aussi louer pour faire le tour de l’île. L’adresse utilise des serviettes fabriquées en bambou, tout comme les tongs pour se rendre à la piscine, tandis que l’équipe de ménage utilise la vapeur d’eau à plus de 100° pour procéder au nettoyage des chambres. Côté spa, le Manapany a choisi la gamme de soins Dr Hauschka, qui se distinguent par des ingrédients provenant de cultures bio. Enfin, l’éco-resort produit lui-même l’eau nécessaire à son fonctionnement.

> Australie, Newnes (Sydney)

Emirates One&Only Wolgan Valley

Vivre le luxe d’un éco-resort sans s’astreindre à de nombreuses heures de route qu’un voyage en Australie impose généralement, c’est possible. Le portefeuille de luxe de One&Only Resorts se targue d’avoir ouvert en 2009 le premier domaine ultra-luxueux et respectueux de l’environnement d’Australie. Niché dans une vallée de la Nouvelle-Galles du Sud, à deux heures et demie de route de Sydney, le Wolgan Valley est le premier établissement hôtelier de luxe du pays à avoir reçu une certification internationale de carbone neutre. Composé de quarante villas indépendantes qui s’inspirent de l’architecture traditionnelle australienne, le domaine demande aux vacanciers de quitter leur voiture à l’entrée pour monter à bord de véhicules hybrides et électriques et gagner leur logement d’où ils jouiront de leur propre réserve d’eau de pluie. Celle-ci est en effet récupérée pour irriguer les jardins mais aussi filtrée pour remplir des bouteilles réutilisables. L’eau chaude est assurée par des panneaux solaires et les économies d’énergie sont assurées par l’utilisation d’ampoules à led, de capteurs et de minuteurs. Par ailleurs, l’adresse a fait de la protection de la faune environnante une philosophie. Plus de 200.000 arbres ont ainsi été plantés grâce à des semences d’espèces indigènes récoltées sur place. L’établissement soutient enfin la surveillance des wombats, qui vivent dans les environs. 

> Cambodge

Alilas Villas Koh Russey

C’est le dernier-né du portefeuille du groupe Alila Hotels & Resorts. Ouvert en décembre dernier, l’éco-resort se situe sur une île sauvage à 8 km de l’aéroport de Sihanoukville, dans l’archipel de Koh Rong, où les clients jouissent d’un kilomètre de sable sur une plage privée. Structurée autour de cinquante pavillons et treize villas dont la décoration s’inspire de la culture khmère, l’adresse ne se trouve qu’à une heure de vol des temples d’Angkor, à Siem Reap. Dans sa démarche environnementale pour lancer sa première adresse cambodgienne, le groupe hôtelier de Singapour a concentré les constructions sur seulement 15% des 60 hectares des terres du domaine. Les pavillons ont été conçus pour s’intégrer pleinement dans la nature. Par ailleurs, la température et l’éclairage des logements s’ajustent dès que les occupants entrent ou sortent. 

source AFP-Relaxnews