© Halfpoint / IStock.com

(AFP) – Le nombre de touristes étrangers en Espagne a augmenté de 2,8% au premier semestre sur un an, malgré des prévisions de ralentissement dans la deuxième destination touristique mondiale, selon les données officielles publiées jeudi.

Les arrivées de touristes ont davantage augmenté qu’au 1er semestre 2018, où elles n’avaient progressé que de 1,8%, selon les chiffres publiés par l’Institut national de la statistique (INE).

Après plusieurs années d’essor exceptionnel, l’Espagne est confrontée depuis 2018 au ralentissement du tourisme dans la catégorie des grandes destinations de « soleil et plage », en raison de la nette reprise constatée dans les pays méditerranéens présentant les mêmes atouts (Turquie, Egypte, Tunisie), qui avaient souffert ces dernières années de l’impact des attentats et de l’instabilité politique.

Au premier semestre, l’attractivité de Madrid, notamment, a compensé les moins bons résultats de certaines destinations balnéaires.

La capitale a attiré 11% de visiteurs en plus et l’Andalousie 6%, alors que les très touristiques îles Canaries sont en recul (-2,8%) et les autres destinations traditionnelles de plage en petite hausse (Baléares +1,9%; Catalogne +2,5%; région de Valence +1%).

Au total, 38,2 millions de visiteurs étrangers ont posé le pied en Espagne entre janvier et juin. Leurs dépenses ont augmenté de 3,7% au 1er semestre.

Les Britanniques restent les visiteurs les plus nombreux, avec 8,3 millions de personnes, mais leur contingent est en recul (-1,4%), tout comme ceux venant de France (-2%), des Pays-Bas (-4%) et des pays nordiques (-7%).

En revanche, les Allemands sont en hausse (+3,4%), tout comme les Russes (+13%) et les Américains (+13%).

L’organisation patronale du secteur Exceltur a souligné récemment la divergence croissante « entre les deux grandes Espagne touristiques »: celle des villes et de l’intérieur où l’évolution est à la hausse, et celle du tourisme balnéaire de masse, en ralentissement.

Exceltur appelle à une réforme en profondeur du secteur dans ces régions côtières.

Le tourisme a représenté 11,8% du PIB espagnol en 2018 selon Exceltur.

source AFP-Relaxnews