© Leonardo Patrizi/Istock.com
- Publicité -CPAM_des_Vosges_mini_banniere_web_semaine_26-1

(AFP) – Le gouvernement de l’Ontario a lancé vendredi les travaux de conception préliminaire d’un projet de train rapide au sud de cette province, la plus peuplée du Canada.

Dans un premier temps, 15 millions de dollars (10 M d’euros) vont être investis dans une évaluation environnementale complète du projet, a annoncé la Première ministre de la province, Kathleen Wynne.

La décision d’entreprendre ce projet entre les villes de Toronto et Windsor, qui fait face à Detroit, au Michigan, fait suite à une étude de faisabilité lancée en 2015.

Des deux options examinées, celle privilégiée envisage un corridor électrifié de 365 km entre ces deux villes, où les trains pourraient rouler jusqu’à 250 km/h, réduisant de moité la durée actuelle du trajet, à un peu plus de deux heures.

Cette option, dont les coûts sont estimés à 7,5 milliards de dollars canadiens (4,9 mds d’euros), prévoit sept gares, dont une desservant l’aéroport Pearson de Toronto, le plus fréquenté au Canada.

L’étude de faisabilité conclut en la possibilité d’une participation du secteur privé au financement et à la réalisation de ce projet.

Un premier tronçon entre Toronto et London serait inauguré en 2025, puis un autre entre cette dernière ville et Windsor, en 2031.

Plus de 60% de l’activité économique de l’Ontario se concentre dans ce corridor, comptant plus de 7 millions d’habitants, a indiqué Mme Wynne.

Plusieurs projets de train à grande vitesse ont été envisagés depuis plus de 30 ans au Canada, principalement dans le corridor entre Québec, Montréal, Ottawa, Toronto et Windsor, mais aucun n’a vu le jour.

source AFP-Relaxnews